Les Garçons sauvages, un conte fantasmagorique transgenre

Le singulier réalisateur Bertrand Mandico nous offre une épopée étrange pour adultes, une libertaire invitation gothique et queer s’emmêlant avec vertiges sur l’île des plaisirs.

Les Garçons sauvages : Photo

Cet étonnant conte fantasmagorique transgenre narre le destin de cinq adolescents de bonne famille venant de commettre un crime et repris en main par Le Capitaine pour une croisière rigoureuse sensée remettre les jeunes hommes dans le droit chemin, jusqu’à leur échouage sur une mystérieuse île sauvage. Le talentueux et iconoclaste réalisateur français Bertrand Mandico, jusqu’ici reconnu pour ces courts-métrages aux univers radicaux et dont certaines créations filmiques font l’objet d’expositions et d’installations livre sa première fiction inclassable Les garçons sauvages. Son passage au long métrage était très attendu vu le parcours passionnant de cet artiste multi-supports. Cet ofni cinématographique semble être un film somme de toutes ses obsessions, en particulier sur l’hybridation de genres.

Les Garçons sauvages : AfficheDès l’introduction par une voix off féminine assez solennelle et le format d’images façon vignette en 4:3 arty en noir et blanc le spectateur se trouve dérouté vers un monde inconnu où le réalisateur nous embarque. Avec Bertrand Mandico il faut avoir le pied marin pour ne pas rester à quai, ne pas avoir peur de hisser les voiles de notre esprit trop cartésien et se laisser glisser vers cette fable dérangeante qui accompagne ces sales gosses tout d’abord vers leur procès puis vers leur transformation. Le cinéaste opte pour une mise en scène transgressive baroque et onirique en somptueuses saynètes qui regorgent d’idées. Comme dans un shaker le cocktail Mandico utilise de multiples ingrédients et références des livres d’aventures de Jules Verne, des poètes et écrivains Genet, Cocteau, Burroughs, des images pops pleine de peps de Pierre et Gilles ou cinéphile Querelle (1982) de Rainer Werner Fassbinder et Sa majesté les mouches (1963) de Peter Brooks notamment, chaque plan déverse des montages, collages et surimpressions innovants.

Le spectateur brinqueballé petit à petit se laisse envahir par l’atmosphère de cette île de plaisirs à travers cette nature luxuriante où les plantes ressemblent à des orifices phalliques agréables, où les fruits poilus ressemblent à des organes masculins ou au sexe féminin bouffés avec gourmandise par les garçons, et où de nombreuses jouissances jaillissent d’une végétation très exotique et souvent phallique. Par le biais de ce récit très foisonnant malheureusement trop long, l’auteur déploie une narration chimérique, onirique et orgiaque où le plaisir des corps questionne l’identité sexuelle en donnant un point de vue mettant à mal la virilité masculine emplie de violence. Le cinéaste bouscule sacrément le rapport homme/femme par une vertigineuse idée scénaristique pour faire de cette expérience ludique une vraie problématique contemporaine sur la question de genre et donne ainsi à son film singulier, un l’esprit viscéralement queer réjouissant. Ce délicieux long métrage rempli de trouvailles pas toujours très fine dans la symbolique est accompagné par une partition musicale mélancolique de Pierre Desprats ponctuée par des morceaux multigenres (Naturträne de Nina Hagen, Es war einmal de Cluster, Barcarolle d’Offenbach…) venant caresser les corps d’éphèbes lors d’étreintes charnelles et sexuelles.

L’intrigue est transcendée par le choix du casting se dévoilant de façon surprenante à mesure que le film avance vers une réinvention du genre et où les identités se superposent avec naturelle sous nos yeux ébaubis par cette pirouette surprenante. Venez perdre vos sens dans cette fantaisie radicale en faisant connaissance avec Les garçons sauvages. Érotique. Troublant. Audacieux.

Sébastien Boully

Les garçons sauvages
Film français réalisé par Bertrand Mandico
Avec Pauline Lorillard, Vimala Pons, Diane Rouxel…
Genre : Fantastique
Durée : 1h50m
Date de sortie : 28 février 2018

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des