∑(No,12k,Lg,17Mif) : superbe Live de New Order à Manchester en 2017

Encore un nouvel album live pour New Order. L’intitulé étrange ∑(No,12k,Lg,17Mif) dissimule un concert exceptionnel autant par le choix du lieu, le studio TV Old Granada à Manchester, que par sa forme : douze synthés dirigés par Joe Duddell accompagnent le groupe pour des relectures flamboyantes, le tout dans un cadre original imaginé par Liam Gillick.

Credit : Warren Jackson

L ‘annonce d’une série de concerts dans leur ville d’origine a suscité un intérêt grandissant au fur et à mesure que les détails étaient divulgués. Car c’est bien dans ces fameux studios de la TV locale Granada, abandonnée en 2013 après de coûteuses transformations entreprises en 1997, qui ont vu défiler tant de groupes de la mouvance punk et post-punk dans des émissions présentées par Anthony Wilson, le boss de Factory Records.

New Order annonçait donc une série de cinq concerts à Manchester avec deux extensions à Turin et à Vienne. C’est le concert mancunien du 13 Juillet 2017 qui fut enregistré.

∑(No,12k,Lg,17Mif) New OrderDerrière la formule (No,12k,Lg,17Mif), comprenez par la somme de New Order avec 12 claviers et la scénographie de Lian Gillick en 2017 au Manchester International Festival, nous retrouvons la légendaire complexité graphique   si chère au groupe.
Première surprise, NO a privilégié des titres rares aux tubes attendus comme Blue Monday et Perfect Kiss. Les versions jouées diffèrent évidemment des versions originales de par la nature des  arrangements. Les douze synthés opèrent souvent des changements dans les introductions et les colorent électroniquement, les rendant plus ludiques. Certains titres y gagnent, comme Who’s Joe, All Day Long et ses splendides envolées de violons-synthés ou encore Time Change interprété uniquement par les 12 musiciens.

Le baléarique Shellshocks au piano House annonce la redoutable série clubbing avec des versions électro de Subculture, Love Bizarre Triangle, Vanishing Point et Plastic.

D’autres n’ont nul besoin d’arrangements supplémentaires ostentatoires comme Ultraviolence, Your Silent Face ou Elegia. Les reprises de Joy Division au nombre de trois (Heart & Soul,  Decades et Disorder) sont jouées fidèlement  bien que s’y glissent de discrets accompagnements. La voix de Barney Sumner est brute, et le chanteur s’en sort plutôt bien, accompagné sur certains titres par une choriste.

Le groupe qui existe depuis plus de 39 années et qui s’est formé sur les cendres de Joy Division  prouve qu’il a encore de la ressource et de l’imagination à partager, démonstration faite par ce sixième album live de leur carrière.

Marmillot Mathieu

New Order : ∑(No,12k,Lg,17Mif)
Label : Mute Records
Date de sortie : 12 juillet 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des