5+5 = les disques préférés de Santoré

Après la sortie de son premier album (Bandes originales) nourri de sonorités disco, funk, jazz et de belle variété 70’s, on a demandé au duo Santoré de nous parler de ses musiques favorites.

santoré

Après quelques Ep parus entre 2013 et 2019, on retrouve le duo Santoré, Antoine et Mathieu, avec Bandes originales, un premier album en guise de confirmation du talent de ces deux frères quand il s’agit de composer des musiques ensoleillées nourries de BO de films d’hier et d’aujourd’hui. Bandes originales évoque le travail d’un Sébastien Tellier et plus généralement une pop très dansante, nourrie de bonne variété française des années 70/80, entre guitares funky et piano, dans un style parfois même jazz. Un album où chaque titre se révèle immédiatement et pourrait trouver sa place dans n’importe quelle playlist de très bon goût. Un vrai régal !
On part à la découverte des goûts musicaux du duo à travers une sélection jazz, pop et musique de films.

5 disques du moment :

Khruangbin et Leon Bridges – Texas Sun
C’est un trio qu’on adore et qui ici s’associe à la voix merveilleuse de Leon Bridges pour nous offrir un EP hybride, doux et mélancolique. Nous avons vu Khruangbin en concert au Bataclan il y a quelques semaines, c’était grandiose.

Vulfpeck – Live at Madison Square Garden
Un clic ! On était à un clic d’y aller… Mais la raison a (malheureusement) eu raison de nous… Incroyable live de Vulfpeck avec des guests dans tous les sens ! Les mecs devaient rêver de cette date dans ce lieu mythique et ça se sent ! Pour info, la capta est incroyable (un plan séquence sur scène de 1h45 !) et dispo sur youtube ! Éclatez-vous bien !

Yussef Dayes
Bon l’album n’est pas encore sorti mais un extrait est déjà écoutable et ça promet d’être quelque chose ! Yussef Dayes a déjà sorti un disque avec Kamaal Williams sous le nom de Yussef Kamaal : du jazz moderne et électronique, avec une pointe de hip-hop, tout ce qu’il faut.

Kamasi Washington – Harmony of difference
On aurait pu mettre le dernier aussi, mais c’est vraiment cet album qui nous a happés dans son univers si particulier. On se retrouve beaucoup dans cette idée de décliner un même thème dans différents univers… Très cinématographique.

Daniel Lopatin – Uncut gems BO
La B.O de Daniel Lopatin est prodigieuse ! Elle est vraiment une actrice du film à part entière et contribue à son intensité génialement oppressante. Il y a un making of sur la bande originale du film qui est très intéressant… c’est assez excitant de voir naître une vraie collaboration réalisateurs/composteur qui promet des super trucs pour la suite !

5 disques pour toujours :

Paul McCartney – Ram
Tout le monde connait le génie et l’importance majeure des Beatles dans l’histoire de la musique, mais leurs carrières solos sont souvent sous estimées… Notamment celle de McCartney qui nous a sorti des albums tout aussi géniaux ! Ce RAM en particulier que notre mère nous mettait en boucle en K7 dans la voiture…

Jean-Louis Murat – Mustango
La voix de Jean-Louis Murat, c’est quelque chose ! C’est un artiste référence pour nous, autant musicalement qu’humainement. Et puis il a sa manière bien à lui d’être à la marge et ça nous plait bien ! Cet album est pour nous son meilleur. Il est beau, classe et populaire.

Josh Rouse – 1972
Petite pépite de Josh Rouse, cet album fait partie de ces (rares) albums qu’on écoute et on se dit « il n’y a rien à jeter ! ». Découvert pendant notre adolescence au détour d’une compile de notre tonton Nicolas, il continue de nous suivre très régulièrement !

Gorillaz – Clint Eastwood
L’album a 18 ans et n’a pas pris une ride ! On se souvient avoir découvert ce disque très jeune, avant l’adolescence et sans s’en rendre forcément compte, on percevait de manière assez nouvelle les mélanges de styles : de la pop, du rock, du hip-hop, de la musique électronique, latine, du jazz… la découverte de cet album, de ses clips et de ce groupe est pour nous inoubliable !

Michel Legrand – Les demoiselles de Rochefort
Dans la série des grandes collaborations réalisateurs/compositeurs, on ne pouvait pas ne pas parler de Demy/Legrand ! Un film qui a bercé notre enfance et qui continue de bercer notre vie d’adulte, tout comme sa BO qui est d’une richesse incroyable, que ce soit des thèmes, réarrangements, paroles… On continue d’en découvrir certains trésors encore aujourd’hui après 1000 écoutes ! (comme ce petit zeugma : « on a ouvert la malle et aussi une enquête »)

mars 2020

Santoré – Bandes originales
Label : Baguette – 24 janvier 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.