5+5 = Les disques préférés de Glass Museum

Second album pour Glass Museum qui propose 8 titres à la frontière du jazz contemporain et du néo-classique. On fait mieux connaissance avec le duo à travers une sélection de disques de leur choix.

Glass Museum
Glass Museum © Barthélemy Decobecq

Le duo bruxellois Glass Museum composé d’Antoine Flipo (synthés) et de Martin Grégoire (batterie) sort son second album (ou son véritable premier album) après un Deux Ep prometteur qui laissant entrevoir des musique à la fois énergiques et émotionnellement très intenses. La tendance se confirme avec Reykjavik sorti ce 24 avril 2020 sur le label Sdban Records. On y retrouve tout ce qui faisait le sel de leurs précédents morceaux, à savoir un jazz très contemporain avec un petit coté à la fois froid et lyrique qui ressort d’un l’ensemble qui flirte parfois avec le néo-classique. Une belle confirmation en tout cas pour Glass Museum.

5 disques du moment :

Nicolas Jaar / Against All Logic – 2017-2019
Un bon album électro mid-tempo, comme on aime.

Ishmael Ensemble- A State Of Flow
Les nouveaux chouchous de Gilles Peterson. Une très chouette découverte entre trip hop, electro et jazz.

Altin Gün – Gece
Altin Gün a remis au goût du jour la musique turque traditionnelle, en la mêlant au disco et au psyché, les deux premiers albums du groupe sont canons.

Nicola Cruz – Clown & Sunset
On a appris qu’il n’y aurait malheureusement pas de festivals cet été. On est assez tristes mais il reste toujours cet album de Nicola Cruz à écouter, entre musique sud-américaine et électronique mid-tempo, pour se rappeler les beaux souvenirs estivaux des étés passés… De la “multi-culti”, on appelle ça.

Chassol – Ludi
Chassol est un ingénieux compositeur qui voyage dans le monde à la recherche de sonorités exotiques, qui viennent agrémenter son jazz moderne. En live, il propose des cinés-concerts qui sont à tomber.

5 disques pour toujours :

Four Tet – New Energy
Ce qu’on aime chez Four Tet, c’est la tension qu’il arrive à créer entre des super beaux morceaux très mélodiques et des vagues electro club, avec trois fois rien comme matos. 10/10.

Kiev – Falling Bough Wisdom Teeth
Un super groupe de rock indé qui n’a malheureusement jamais joué en Europe. On espère vraiment pouvoir les voir sur scène un jour ! La voix fait pas mal penser à celle de Thom Yorke et on recommande la session “Live Warehouse” sur YouTube.

Floating Points – Elenia
C’est un peu un de nos producteurs préférés.. Le gars sort des albums électroniques super bien produits d’habitude, et là il est arrivé avec un live band sur cet album “Elenia” en 2015. Grand souvenir de son live à DOUR 2016. Du génie.

Battles – Mirrored
On aime bien le math rock. Cet album de Battles, sorti en 2007, est un véritable ovni qui a changé notre rapport à la musique instrumentale. Cependant, apprécier un album de Battles, c’est un peu comme le vin, ça met du temps, et ça paraît bizarre la première fois.

Pink Floyd – Meddle
Gros classique pour finir. Cet album est sorti en 1971, deux ans avant que Pink Floyd n’explose avec “Dark Side Of The Moon”. Le premier morceau “One Of These Days” est clairement précurseur en termes de musique électronique. J’ai même entendu que la voix de Nick Mason au ralenti dans ce même morceau aurait influencé le traitement des voix des premiers groupes de Metal. Le morceau “Echoes”, en face B, dure 23 minutes et te fait passer par tous les états d’âme. Il faut voir la version live de ce morceau sur la vidéo “Live at Pompeii”. Mythique.

avril 2020

Glass Museum – Reykjavik
Sdban Records – 24 avril 2020