Les parfums : Une comédie dramatique bien sentie

Avec ce film modeste et touchant, et par moment même assez drôle, Grégory Magne imagine la rencontre entre un chauffeur fauché et un nez sans inspiration, interprétés joliment par le duo Grégory Montel et Emmanuelle Devos.

les parfums photo
Copyright Les Pyramides

Anne Walberg est ce qu’on appelle un “nez”. Son métier constitue à imaginer des parfums de toutes sortes. Dans le passé, elle a créé j’adore de Dior mais aujourd’hui elle fait plutôt dans le parfum d’ambiance, acceptant via son agent des petites missions bien peu excitantes pour elle qui rêve à nouveau de créer des parfums prestigieux pour de grandes maisons.
Avec tout son matériel, elle parcourt les petites routes de France pour renifler ici l’odeur d’une grotte ou là celle d’une usine chimique. Bref, du travail qui ne stimule plus vraiment son odorat.

les parfums afficheAvec son nouveau chauffeur – elle ne déjà viré deux avant -, elle (Emmanuelle Devos) se montre plutôt odieuse. mais lui (Grégory Montel), fauché et dans l’obligation d”avoir un appartement afin d’obtenir la garde alternée de sa fille, n’a pas d’autre choix que d’accepter les humeurs et l’arrogance de cette femme seule, peu affable, et pour tout dire dépressive. Pourtant, au fil des kilomètres, une relation se tisse entre Miss Daisy et son chauffeur, chacun apprenant à connaître l’autre entre deux arrêts sur une aire d’autoroute.

Ce second film de Grégory Magne (après L’air de rien en 2012) centré autour des personnages joués brillamment par Emmanuel Devos et Grégory Montel ne va pas forcément là ou on l’attend et ce qui fait son principal intérêt. Malgré les chemins assez balisés empruntés par la luxueuse Berline noire du chauffeur, on se laisse surprendre par le ton et le rythme faussement lent du film ; par son sujet aussi, très intéressant au demeurant, et bien sûr par le jeu d’une Emmanuelle Devos parfaite dans le rôle de cette femme froide et distante mais chez qui ont perçoit parfaitement les faiblesses et la profonde tristesse.

Un film plein de pudeur et de finesse dans lequel on rit finalement assez souvent par les situations cocasses présentées avec deux acteurs et deux personnages qui n’essaie jamais de prendre le dessus sur l’autre, mais qui se complètement parfaitement bien dans des situations auxquelles on croit.

Côté casting secondaire, on sera heureux de retrouver Gustave Kervern en patron très humain d’une société de chauffeurs de luxe, Olivier Broche inoubliable membre de la famille Deschiens, et le duo du film Western de Manuel Poirier (Sergi López et Sacha Bourdo)… des acteurs interprétant tous de petits rôles mais se révélant tous très attachants. Une bonne surprise.

Benoit RICHARD

Les parfums
Film français de De Grégory Magne
Avec Emmanuelle Devos, Grégory Montel, Gustave Kervern
Genre : comédie dramatique
Durée : 1h 40min
Date de sortie : 1 juillet 2020