[OCS] Perry Mason : une série très noire et très aboutie

On retrouve Perry Mason à ses tous débuts comme détective dans l’Amérique des années 30. Une série au scénario très sombre, superbement interprétée et mise en scène. Une des très bonnes surprises de 2020.

Perry Mason photo
|Copyright HBO

Oubliez le Perry Mason incarné par Raymond Burr résolvant des enquêtes pépères, oubliez la série diffusée dans les années 60 (et sa suite dans les années 80) adaptée des romans l’écrivain Erle Stanley Gardner et plongez dans cette nouvelle production HBO diffusée sur OCS dans laquelle on retrouve le célèbre avocat du petit écran quand celui-ci n’était encore qu’un détective privé. Car oui, il s’agit bien là d’un préquel.

Perry Mason afficheLa série nous plonge dans une histoire se déroulant en 1932, durant la Grande Dépression aux Etats-Unis. Perry Mason, incarné brillamment par Matthew Rhys (révélé dans la formidable série d’espionnage The Americans), est un privé fauché, un loser toujours dans les coups foireux et qui un beau jour se retrouver à enquêter sur une affaire d’infanticide assez sordide (un bébé retrouvé les yeux cousus après une demande de rançon avortée), où, tour à tour, le père puis la mère de l’enfant se retrouvent accusés de meurtre.
Au service du vieil avocat E.B. Jonathan (John Lithgow, avec un rôle moins important que dans The Crown), Mason, qui pense à un coup monté, prend l’affaire en main et mène une enquête qui va le conduire dans les tréfonds d’une Amérique minée par la pauvreté, la misère, la corruption le racisme et où les âmes en peine trouvent leur salut à travers d’étranges Église évangéliques.

Aux commandes de cette série, on retrouve Rolin Jones et Ron Fitzgerald, (Friday Night Lights) pour 8 épisodes haletants réalisés par Tim Van Patten (Boardwalk Empire) bénéficiant d’une reconstitution soignée du Los Angeles des années 30  (qui évoque le même soin apporté aux décors de la série Boardwalk Empire, qui se déroulant à Atlantic City) où se débattent des personnages troubles, complexes, parfois même très sombres, et pas toujours fréquentables.

Si les premiers épisodes démarrent sur un mode narratif classique autour d’une banale enquête policière, avec au centre la figure habituelle du privé alcoolique et mélancolique (cigarettes, whisky, etc…) chère à la “Série Noire” de chez Gallimard et aux romans “hard boiled”, au fil des épisodes, Mason devient une série d’atmosphère de plus en plus sombre et poisseuses ponctuée de quelques moments clés comme ces scènes de messe mystiques célébrées par la mystérieuse et charismatique prêtresse Sœur Alice, superbement incarnée par Tatiana Maslany.

Nul doute qu’après une telle réussite, une saison 2 devrait se profiler à l’horizon pour notre cher détective devenu avocat.

Benoit RICHARD

Perry Maison – saison 1
Série américaine de Rolin Jones, Ron Fitzgerald
Genre : Drame, Judiciaire, Policier
Avec Matthew Rhys, Juliet Rylance, Chris Chalk…
8 épisodes de 50 minutes environ
Chaîne d’origine HBO
Diffusion sur OCS en juin 2020