“Le bord du gouffre” : histoire d’une déchéance par Noah Van Sciver

L’Employé du Moi édite deux nouveaux ouvrages de l’américain Noah Van Sciver dont le très noir Le bord du gouffre. L’occasion de redécouvrir le talent de l’auteur de la trilogie “Fante Bukowski”.

Le Bord du gouffre Par Noah Van Sciver

Dans la grande tradition des auteurs de Comics américains narrant la vie triste et les galères quotidiennes vécues par des antihéros plus ou moins dépressifs, Noah Van Sciver raconte dans Le bord du gouffre comment la vie de Joe va basculer dans un véritable cauchemar après que sa belle-mère ait emménagé dans l’appartement où il vit avec sa femme et son jeune fils.

Le bord du gouffre - Noah Van Sciver Joe travaille dans une pizzeria miteuse. Entre deux pizzas qu’ils sert sans conviction à ses clients, Joe passe son temps à boire, finissant souvent ses journées dans un sale état. Son couple va mal car c’est le peu d’argent qu’il gagne finit dans l’alcool. Mais les choses vont s’envenimer sérieusement après que sa belle-mère débarquée de nulle part décide de s’installer dans son appartement.

Paru initialement aux États-Unis en 2015, Le bord du gouffre raconte de manière très détaillée – sur quelques jours –  la descente aux enfers d’un homme dont les faiblesses, les pulsions et les addictions finiront par l’entraîner dans une spirale négative jusqu’à lui faire perdre tout contrôle. Avec un dessin noir et blanc assez réaliste, Noah Van Sciver tisse un récit très dense qui plonge le lecteur dans la l’univers ce pauvre type, assistant avec effroi à sa déchéance avec une scénario qui va se faire de plus en plus noir au fil des pages. Et c’est sans doute là la grande réussite de ce livre, notamment dans la manière avec laquelle il met en scène les déboires de Joe, sa misère quotidienne, et avec ce personnage diabolique de la belle-mère qui finira par avoir raison de lui. Un livre qui se lira d’une traite et qui, pour ceux qui connaissent mal l’oeuvre de Noah Van Sciver, en tout cas donne très envie de découvrir le travail de l’auteur de la trilogie “Fante Bukowski” parue entre 2015 et 2019 à l’Employé du Moi.

Le bord du gouffre
Scénario et dessin : Noah Van Sciver
112 pages – 15€
Editeur L’Employé du Moi
Parution : août 2020

Mon Aventure torrideEn marge de cette publication, l’éditeur belge fait paraître dans un petit format à couverture souple Mon Aventure torride, un court récit autobiographique de Noah Van Sciver dans lequel il évoque l’été de ses 14 ans, durant l’année 1998, au moment où internet fait son entrée dans les foyers, cette époque où les jeunes écoutaient écoute les musiques de Offspring, Beastie Boys, Fatboy Slim et Garbage.
Un récit d’adolescence dans lequel il parle de la vie d’un ado à l’étroit dans un petit appartement où il vit avec sa mère et ses frères et sœurs. On y retrouve les thèmes habituels liés à l’adolescence : les potes, les filles, le skate, la bière, le sexe, et bien sûr la musique. Un livre moins sombre mais tout aussi réaliste que Le bord du gouffre et qui donne là encore un bel aperçu du talent narratif de cet auteur.

Benoit RICHARD

Mon Aventure torride
Scénario et dessin : Noah Van Sciver
40 pages – 7€
Editeur L’Employé du Moi
parution : août 2020

Extrait :

Le Bord du gouffre Par Noah Van Sciver
© L’employé du Moi