Pearl & The Oysters – Flowerland : un très joli bouquet psyché-pop 60’s

Pour prolonger l’été encore un peu, le duo français exilé à Los Angeles, Pearl & The Oysters, propose avec Flowerland 14 chansons aux mélodies pop décontractées, tendance Lounge Music, comme on peut les aimer chez Stereolab ou les High Llamas. Délicieux !

Pearl & The Oysters
photo © Laura Moreau

Dès le titre d’ouverture, il y a comme une sensation de confort et surtout l’impression d’être en terrain connu au contact de Flowerland. Sans doute parce que leur précédent album, Canned Music sorti en 2018 sur le label français Requiem pour un Twister nous avait déjà tapé dans l’oreille de manière significative avec un savoureux mélange de pop cosmique et psychédélique héritée de la fin des années 60. L’impression de familiarité se confirmera donc tout au long de ce disque avec des musiques plus radieuses les unes que les autres, toujours composées par le duo Joachim Pollack et Juliette Davis avec des ingrédients qui ont fait le succès des musiques de Stereolab (Soft Science, Wizzo) des High Llamas (Rocket Show) de April March, des Cardigans (Bit Valley) et plus généralement du courant “Easy listening” dans la seconde partie années 90.

Pearl & The Oysters – FlowerlandDepuis leur terre d’exil en Californie, le duo Pearl & The Oysters semble profiter tranquillement du climat local si l’on en juge par cette nouvelle collection de chansons très chill, très ensoleillées, remplies de goods vibrations, de douces sonorités pop électroniques résolument vintage, jouées à partir d’instruments analogiques, sans doute les mêmes utilisés à son époque Brian Wilson et ses Beach Boys ou même par les versaillais de Air (Floxerland, Ostreoid Asteroid) il y a un peu plus de vingt ans.

Un troisième album sans doute encore plus réussi que les deux précédents avec des textes parfois mélancoliques, voire pessimistes pour certains, enregistré en compagnie de Dent May, Ami Dang, Kuo-Hung Tseng du groupe Sunset Rollercoaster ou encore Jules Crommelin de Parcels, le tout mixé par Shags Chamberlain (Drugdealer, Mac deMarco, Ariel Pink, Weyes Blood)…

Au total 14 chansons façon Lounge Music, pour 43 minutes de sonorités chatoyantes, de voix caressantes, de mélodies à peine sucrées mais très colorées qui résonnent comme une invitation au farniente, à prendre le chemin de la plage, à profiter encore un peu du soleil.
Alors, si la reprise est difficile, si vos journées deviennent tout à coup un peu moroses, il faudra vous ruer sur cet album de chansons pop délicieuses aux rondeurs 60’s enrobées dans des arrangements du plus bel effet.

Benoit RICHARD

Pearl & The Oysters – Flowerland
Label : Feeltrip Records
Date de sortie : 3 septembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.