“Une histoire de la presse rock en France” : la mémoire rock de Gregory Vieau

Dans son essai, aussi ambitieux que passionnant, Gregory Vieau raconte sur plus de 450 pages l’histoire tumultueuse de ces nombreuses revues consacrées au rock parues entre les années 60 et aujourd’hui. Un livre indispensable pour se souvenir des titres et des noms qui ont contribué à faire vivre la culture rock en France.

Une histoire de la presse rock en France

À une époque pas si lointaine que ça où Internet n’existait pas – et pour peu que vous résidiez dans une ville éloignée de tout relais culturel digne de ce nom en matière de musique (disquaires salles de concert…) – , le seul moyen de se tenir au courant de l’actualité musicale en France était la presse musicale, tous ces magazines chéris dont on guettait chaque mois l’arrivée sur les présentoirs de nos maisons de la presse.

UNE HISTOIRE DE LA PRESSE ROCK EN FRANCECeux qui ont 30 ans et plus savent combien ces magazines rock ont pu compter à un moment ou un autre de leur vie tant ils ont permis de façonner notre culture musicale. Que ce soit Best, Rock&Folk, Les Inrockuptibles, Rage, Magic! ou Hard-Rock Magazine, toutes ces revues ont œuvré chacune à leur manière pour nous faire découvrir des tas groupes qui ont marqué notre adolescence mais aussi notre vie d’adulte.

Aujourd’hui, Grégory Vieau retrace à travers son passionnant essai Une histoire de la presse rock en France 50 ans de littérature dédiée aux musiques rock, mais pas que… Un essai qui permettra d’abord aux plus anciens de se rafraîchir la mémoire, de se souvenir de noms de critiques rock oubliés, de magazines qui ont duré trop peu de temps pour que l’on s’en souvienne, de remonter le temps jusqu’aux années 60 pour découvrir que le premier magazine dédié au rock en France s’appelait Disco revue, qu’il a été créé en 1961 par le jeune Jean-Claude Berthon, un nancéien de 19 ans, fan d’Elvis Presley, Ray Charles et Johnny Hallyday.
Le début d’une aventure papier et musicale qui ne cessera de connaitre des évolutions et des bouleversements au fil des décennies. Des magazines et journaux qui pour certains, sont parvenus, malgré les coups durs, malgré l’arrivée d’Internet, à maintenir le cap et à continuer d’intéresser et de fidéliser les lecteurs… même si les tirages d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec ceux d’il y a 30 ou 40 ans.

Pour composer Une histoire de la presse rock en France Grégory Vieau s’est rapproché du site Web2000 de Mike Lecuyer et s’est surtout plongé durant de longues heures dans les archives de la BNF pour dénicher une bonne partie des infos qui constituent cet ouvrage bourré d’anecdotes, d’histoires incroyables, et illustré par des d’extraits d’articles et des couvertures de vieux magazines. Il a aussi effectué une série d’entretiens avec des acteurs de la presse que sont, entre autres, Gérard Bernar, Alexis Bernier, Christophe Conte, Francis Dordor, Christophe Basterra, Philippe Manouvre, Michka Assayas, François Gorin.

Il ressort de ce travail au long cours un livre extrêmement plaisant à lire, que l’on dévore avec autant de nostalgie que de curiosité, où l’on découvrira notamment que durant les années 70, 80 et 90, – sans aucun doute l’âge d’or de la presse rock en France – certains critiques vedettes avait une vie tout aussi mouvementée que celle des artistes sur lesquels ils écrivaient, à l’image du journaliste de Libération, Alain Pacadis, personnalité déjantée et incontournable des nuits parisiennes au temps des “années Palace”, décédé en 1986 à l’âge de 37 ans que ‘on peut retrouver dans le livre ALAIN PACADIS Itinéraire d’un dandy punk, (en réédition chez Le Mot et le Reste).

Au-delà de son côté encyclopédique sur la presse musicale dans toute sa diversité (pop, rock, metal, rap…), cet essai pose aussi un regard sur la presse du siècle dernier en général, mais également sur la société tout entière et sur les divers bouleversements politiques, sociaux et culturels qui ont accompagné nos journaux et médias tout au long de ces années. Un livre pour se souvenir d’un temps où on lisait (parfois avec une certaines frustration) plus de critiques que l’on pouvait écouter d’albums… un temps définitivement révolu à l’heure du streaming, de spotify, deezer, ou bandcamp, où la tendance s’est même bien inversée.

Benoit RICHARD

Une histoire de la presse rock en France
Essai de Gregory Vieau
Editeur : Le mot et le reste
464 pages – 27.00 € / 16.99 €
Date de paturon : 19 août 2021