[Podcast] Parcours critique : les livres de Houellebecq vus par la critique

Pour le nouveau Podcast de France Inter, Parcours critique, Nelly Kaprielian a eu la bonne idée de se replonger dans les archives du Masque et la plume pour retrouver ce qu’on disait des livres de Houellebecq au moment de leur sortie… en attendant la parution chez Flammarion du petit dernier, Anéantir.

CC – wikimedia – Stefán Bianka

Quelques jours avant la sortie du nouveau livre événement de Michel Houelbecq, Anéantir, France Inter lance un nouveau podcast, Parcours critique, axé autour de la réception critique des livres d’auteurs reconnus.

Cette toute nouvelle collection de podcasts initiée par Nelly Kaprielian se présente comme un hors-série du Masque et la plume, avec l’idée d’aller fouiller dans les archives de l’émission historique de France Inter afin d’y trouver ce qu’on a pu dire à l’époque, au moment de la sortie des livres de tel ou tel écrivain.
Pour ce premier volet présenté en trois épisodes, la journaliste aux Inrockuptibles revient sur la réception critique des livres de Houellebecq et plus précisément par les journalistes du Masque et la plume.

Nelly Kaprièlian, qui voue une grande admiration pour cet auteur “qui créée la politique”, nous faire revivre les émissions enregistrées en 1998 et 2019 où furent évoqués Les particules élémentaires, Lanzarote, Plateforme, La possibilité d’une île, Soumission, et Sérotonine.

En attendant de savoir comment sera reçu son dernier roman (Anéantir) prévu pour le 7 janvier 2022 – même si on ne se fait pas trop de souci pour lui… –, on réécoutera les critiques pour la plupart très élogieuses d’Arnaud Viviant, Michel Crépu Jean-Louis Ezine, Pierre Assouline mais aussi de Patricia Martin et Olivia de Lamberterie, le tout accompagné de quelques extraits de chaque livre, lus par Laurent Stocker de la Comédie Française.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.