The Delines – The Sea Drift : 11 chansons Alt-country, folk, Soul, d’une délicatesse infinie

Troisième album pour The Delines, le groupe de Willy Vlautin et Amy Boone, qui revient pour nous raconter des morceaux d’histoire de l’Amérique à travers des chansons lentes et épurées. Difficile de ne pas fondre à l’écoute de cette petite merveille.

Delines Willy Vlautin et Amy Boone
Crédit photo: Summer Luu

The Delines, c’est l’association entre Willy Vlautin – compositeur et musicien, ex-membre des Richmond Fontaine, mais également romancier à succès, notamment traduit en français chez Albin Michel et dont La Route Sauvage a été adapté au cinéma – et la chanteuse Amy Boone (membre  par le passé du groupe Damnations) auxquels viennent s’ajouter quelques musiciens de Portland : Cory Gray aux claviers et à la trompette, le bassiste Freddy Trujillo, le batteur de jazz Sean Oldham ainsi que Kyleen et Patti King (violon), Collin Oldham (violoncelle) Noah Bernstein (saxophone). Après Colfax, un premier album déjà délicieux paru en 2014, le duo avait fait son retour avec The Imperial en 2019, confirmant le style raffiné et élégant de ce duo.

TheDelines-TheSeaDrift

Avec The Sea Drift, leur troisième réalisation, on est une fois encore plus que séduit par leur style mélangeant entre Alt-country, folk, blues et Soul avec des chansons suaves, chaleureuses, et langoureuses,  qui, dès les premiers titres, définissent bien la couleur d’un album de pop orchestrale très cinématographique, à la nostalgie 60/70’s assez marquée.

11 très beaux titres racontant chacun une petite histoire, – “des chansons et des histoires trouvées lors de road-trips le long de la côte du Golf” – et dont certaines ambiances rappelleront aisément la tonalité d’anciens  albums de Lambchop ou des Walkabouts, avec ces orchestrations de cuivres délicates et une manière de chanter que n’aurait pas renié Kurt Wagner.

Un vrai beau disque de fin de journée, tendre et mélancolique, avec en fond l’image d’une Amérique filmée en cinémascope (produit par John Morgan Askew (Alela Diane, Laura Gibson) auquel on s’attachera très vite surtout si l’on est sensible à la voix à peine cassée mais tellement sensuelle d’Amy Boone, portée par des arrangements (guitare, cuivres, piano, trompette…) discrets et soyeux.

Un disque langoureux, au classicisme évident, mais dont le charme agira autant de fois que l’on voudra bien l’écouter… si possible dans le plus grand calme.

Benoit RICHARD

The Delines – The Sea Drift
Label : Decor Records
Date de sortie : 11 février 2022