5+5 = les disques préférés de Ezéchiel Pailhès

Ezéchiel Pailhès fait partie des secrets les mieux gardés de la pop Made in France. Un chanteur qui se mérite et qui se dévoile à travers des chansons singulières mais aussi ici à travers une sélection de 10 albums de son choix.

Ezéchiel Pailhès

Sur le nouvel album de Ezéchiel Pailhès, on retrouve ce mélange de poésie et de sonorités électroniques à travers des chansons où il reprend des poèmes écrits aux XVIe, XVIIIe et XIXe siècles par les poétesses françaises Louise Labé (1524-1566), Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) et Renée Vivien (1877-1909). Un artiste à l’univers très personnel, à découvrir ou à redécouvrir…

5 disques du moment :

Beverly Glenn-Copland – Keyboard Fantasies

Un disque oublié des années 80, redécouvert par un disquaire japonais en 2015, envoutant, cosmique et visionnaire.

John Carroll Kirby – My garden

Découvert grâce a ses multiples collaborations notamment avec Solange sur When i get home, une déambulation nocturne dans une mégapole apaisée, une sieste contemplative dans un jardin tropicale, hypnotique.

Rosalia – Hentai

Ballade irrésistible d’une artiste incontournable.

Son Lux – Everything Everywhere All at once

La musique de ce film complètement dingue, et en particulier la superbe chanson qui clôt le film.

Samba de Raiz Ao- Vivo – Fora de ocasião

De la samba brésilienne d’antan, qui donne envie de serrer tout le monde dans ses bras, de rire, pleurer, boire et s’aimer sans autres intérêt que celui d’être vivant.

5 disques pour toujours :

João Gilberto – João Gilberto

Un album qui me fascine, la prise de son, cette voix apaisante d’une précision implacable, toute en douceur.

Moondog – Santa Fe

Il y a tellement d’albums incontournables de ce musicien, celui-ci est un enregistrement en public de Moondog au piano que je trouve très émouvant.

D’Angelo – Voodoo

La Base !

Bill Evans & Tonny Bennett album

Un album que j’ai énormément écouté, dés le premier morceau on est saisi par l’élégance, la poésie, et la délicatesse mais aussi une certaine vulnérabilité de ce duo de Maître .

Gabriel Faure – Piano quintet en Ré mineur op.89

Deuxième base ! J’ai beaucoup écouté cette musique et elle m’inspire encore beaucoup aujourd’hui… ses mélodies sont enivrantes.

Glenn Gould (J.S BACH )

C’est l’album et la musique que j’ai le probablement le plus écoutés grâce à mon père. Quand j’étais enfant, la cassette est restée longtemps indétrônable dans l’autoradio de la voiture familiale. Aujourd’hui, j’écoute encore cette musique, en voyage ou ailleurs, qui me plonge dans un certain état d’apaisement, une éternité.

Ezechiel Pailhès – M​é​lop​é​e
Circus Company – 7 octobre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.