« Brel : une vie à mille temps – volume 2 » : le succès, la gloire, puis l’ennui et l’appel du grand large

Sagar et Salva Rubio consacrent le second opus de leur très belle biographie de Jacques Brel aux années de succès, l’auteur, compositeur et interprète est enfin reconnu à l’égal des plus grands.

Brel : une vie à mille temps - volume 2 - Sagar et Salva Rubio
© 2022 Glénat / Rubio / Sagar

Le scénario de Salva Rubio privilégie les monologues tirés d’interviews. Jacques Brel a pris le temps de s’expliquer : « Je n’éprouve pas de nostalgie de l’enfance, parce que je crois que l’on ne peut la supporter qu’une seule fois. (…) Vers 16 ans, elle se termine, [l’enfant] a eu tous ses rêves, alors il passe le reste de sa vie à essayer de les réaliser. »

Brel : une vie à mille temps - volume 2 - Sagar et Salva Rubio Or « l’abbé » Brel a objectivement réussi. Il semble même avoir accompli ses rêves les plus fous. Avec ses musiciens, ses amis Jojo et Eddie Barclay, ils multiplient les concerts. Ils sillonnent la France, puis le monde, enchainant les spectacles sur un rythme effréné. Afin de l’approcher, les femmes se bousculent à la fin de son tour de chant. On le reconnait dans la rue, on traduit et reprend ses chansons. Mais, déjà, Brel s’inquiète. Ses chansons s’assombrissent.

«  Jojo
Voici donc quelques rires, quelques vins quelques blondes
J’ai plaisir à te dire que la nuit sera longue à devenir demain
Jojo
Moi je t’entends rugir quelques chansons marines
Où des Bretons devinent que Saint-Cast doit dormir
Tout au fond du brouillard

Six pieds sous terre, Jojo, tu chantes encore
Six pieds sous terre tu n’es pas mort »

Ne s’embourgeoise-t-il pas ? Or, Brel redoute la routine comme la peste. Lui-seul sait que, du fond de sa mémoire, le jeune Jacques conserve des rêves inassouvis : naviguer, voler et, tel Vasco de Gama, partir loin à l’aventure…

Proche de la caricature, le dessin anguleux et extraordinairement expressif – en particulier des regards, on parle peu, on chante un peu, mais on s’observe beaucoup – de Sagar excelle dans la représentation de Brel sur scène. Il vit ses chansons. Mieux, il surjoue les sentiments de ses personnages, se livrant à fond avec un principe : jamais de rappel, ni de pause entre les chansons. Chaque soir, c’est épuisé qu’il quitte la salle.

Sagar varie ses effets et multiplie les Brel sur scène. La séquence de la négociation juridique est follement drôle, le Grand Jacques sera échangé contre un jeune et prometteur rockeur. De même, la journée type de tournée ne manque pas de surprises. Mais, nous, ses amis, nous savons qu’il va partir et répondre à l’appel des Marquises.

Stéphane de Boysson

Brel : une vie à mille temps, volume 2
Dessin : Fornies Sagar
Scénario : Salva Rubio
Éditeur : Glénat
64 pages – 15,50 €
Parution : 23 novembre 2022

Brel : une vie à mille temps, volume 2 — Extrait :

Brel : une vie à mille temps - volume 2 - Sagar et Salva Rubio
© 2022 Glénat / Rubio / Sagar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.