La Guerre des Lulus – Régis Hautière & Hardoc

Suite à la parution du 4ème volet, retour sur cette excellente série racontant l’errance de cinq gamins dans le chaos de la Première guerre mondiale.

La Guerre des Lulus – Régis Hautière & Hardoc

 

1914, village de Valencourt. Les feux de la guerre se sont allumés. De retour de « l’école buissonnière », quatre orphelins remuants découvrent que tous les habitants ont déserté alors que leur orphelinat vient d’être occupé par les Allemands. Pris de peur, ils décident de fuir dans les bois, croisant sur leur chemin une fillette égarée sur la route de l’exode. C’est ainsi qu’à quelques coudées des champs de bataille, nos cinq compagnons vont vivre une véritable aventure…

La Guerre des Lulus – Régis Hautière & HardocLa très bonne idée qu’ont eue les auteurs pour marquer les esprits avec cette série, c’est de donner un nom à la tribu des cinq jeunes héros, les « Lulus », en référence au fait que leur prénom de chacun commence par « Lu » : Lucien, Lucas, Luigi, Ludwig et Luce – la fillette qui a perdu ses parents en fuyant l’avancée des Allemands. Mais cette série comporte aussi de nombreuses qualités qui plairont sans aucun doute à tous les jeunes de 7 à 77 ans (il va falloir que j’arrête d’utiliser cette expression…).

Tout d’abord, sur le plan visuel. Ce n’est pas tant le dessin de Hardoc, très fluide, de tournure semi-réaliste (décors/paysages réalistes et personnages stylisés), et au fond plutôt classique, qui retient l’attention, mais surtout la mise en couleur particulièrement soignée, renforçant de beaucoup le plaisir de lecture.

Quant à l’histoire en elle-même, simple et bien construite, signée de Régis Hautière (Aquablue, Abélard), elle contient les ingrédients contribuant au succès de cette bande dessinée. Nous sommes plongés dans le monde de l’enfance avec des personnages un rien caricaturaux mais attachants, dans un contexte d’aventure sur fond de guerre, mais celle-ci est tenue à distance – la présence de l’occupant nous rappelle qu’elle est bien là, mais on ne voit que rarement les champs de bataille, on devine juste les combats qui font rage dans le lointain. Chaque année de cet horrible conflit faisant l’objet d’un tome, on voit les enfants évoluer, certains en taille, d’autres sur le plan de la pilosité avec une ombre de moustache en plus, tandis que la fillette du groupe voit ses seins pointer pour devenir peu à peu une femme et s’affirmer en tant que telle. Parallèlement aux deux ainés des garçons à la virilité croissante, entre qui va grandir une rivalité pour conquérir le cœur de la belle.

La Guerre des Lulus, croisement entre Jeux interdits et Le Club des Cinq, est donc une œuvre hautement recommandable. Plaidoyer contre la guerre, cette fresque réaliste rappelle aussi comment dans une période sombre et difficile, ce sont peut-être les enfants, avec leur énergie vitale et leur insouciance, qui possèdent le plus cette capacité d’adaptation leur permettant de surmonter les épreuves.

Laurent Proudhon

La Guerre des Lulus (série prévue en 5 tomes, 4 tomes parus)
Scénario : Régis Hautière
Dessin : Hardoc
Couleurs : David François, Hardoc
Editeur : Casterman
env. 60 pages par tome – à partir de 14,95 €
Parution : de janvier 2013 à septembre 2016

La Guerre des Lulus – Régis Hautière & Hardoc

 

 

 

La Guerre des Lulus – Régis Hautière & Hardoc – Extrait :

La Guerre des Lulus – Régis Hautière & Hardoc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *