Worriers – Survival Pop

Révélés en 2013 avec Imaginary Life, le groupe pop-punk mélodique de Brooklyn mené par la chanteuse Lauren Denitzio revient avec un second opus fracassant.


Credit photo : Kenneth Bachor

Entre leur premier album et celui-ci, de l’eau a coulé sous les ponts. Et un événement majeur est à préciser : les infâmes élections américaines de 2016 qui auront changé la donne à tout jamais. Et comme de nombreux artistes et groupes se mobilisent et mobilisent ses troupes et leur fan-base pour faire entendre leur colère, notamment Lauren Denitzio qui décide de sortir les crocs sur ce costaud Survival Pop.

worriers popCe second opus permet de montrer que le songwriting se révèle plus pointu et plus urgent à l’accoutumée permettant de mieux revendiquer son identité queer féministe à travers des morceaux plus explosifs qu’un cocktail molotov  à l’image de What We’re Up Against qui est marquant par son refrain fédérateur (« Wait for history to count to 10, then you can come and get us, come and get me / No one’s waiting for this nightmare to end before we pick up, swing back, refusing what we’re up against ») sans oublier les excellent Not Your Type et Best Fear / Worst Fantasy qui sont l’hymne queer féministe (« I don’t want to hold your hand, you can’t disarm me with words that I choose for myself/Can’t force upon me the judgement of anyone else”).

A côté de ce theme sociopolitique actuel qui émerge de ce Survival Pop, des thèmes plus graves sont aussi à souligner comme le nombre de proches de l’entourage Lauren Denitzio qui se sont suicidés sur My 85th Rodeo, Future Me ainsi que Self Esteemed. Worriers n’oublie pas non plus de contraster ses thèmes sombres à travers des morceaux pop-punk mélodiques, lumineux et énergiques sur Gaslighter, No Thanks et WTF Is Sleep ? La demoiselle de Brooklyn conclut son manifesto avec un Open Heart qui, comme son titre l’indique, concerne la nécessité d’une opération à cœur ouvert de la part de la chanteuse à l’âge de 25 ans qui a connu des graves problèmes de santé. Une conclusion plutôt douce-amère.

En définitive, Worriers a soigné son petit retour avec un Survival Pop bien vivant et entraînant. On appréciera le fait que le groupe ait pu jouer avec les contrastes entre les compositions lumineuses et mélodiques et les textes sombres et intimistes de la new-yorkaise. Pour le groupe de Brooklyn, tout n’est que question de survie à travers ce monde bien sombre et morne avant tout.

Florian SONI BENGA

Worriers – Survival Pop
Label : SideOne Dummy Records
Sortie le 29 septembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *