Indie pop rock débridé avec la New-Yorkaise Caroline Rose

On avait découvert Caroline Rose avec son premier Lp I Will Not Be Afraid en 2014, qui était un pur condensé de roots-rock à l’ancienne. Quatre ans plus tard, la New-Yorkaise élargit sa palette avec son successeur intitulé Loner.

Caroline Rose
Credit Photo :  Matt Hogan

Finie d’être cantonnée dans un seul genre et finie d’être trop prise au sérieux. Loner est synonyme de changement pour Caroline Rose qui a décidé de faire parler son imagination débordante et son sarcasme qui fait des ravages. Avec l’aide de son producteur Paul Butler, elle ira expérimenter tout au long de ce second disque avec un More of the Same qui ouvre le bal et qui swingue pas mal. Il est suivi de très près par les sonorités power-pop de Cry ! et d’autres plus psychobilly de Money. Et ce n’est que le début.

CAROLINE ROSE – LONEREn traitant des sujets sérieux comme la mort, le sexisme qui persiste ces derniers temps aussi bien dans la société que dans l’industrie mais aussi le capitalisme avec beaucoup de légèreté, l’auteure-compositrice-interprète et musicienne multi-instrumentiste n’a pas son pareil. C’est avec des moments plus ou moins mémorables tels que les influences trip-hop de To Die Today avec ses bruits inquiétants mais encore le plus dansant Soul No. 5 et le surf-rock de Bikini qui fait suite à son intro bizarroïde mais tellement trippant que l’on a affaire et se dire qu’elle ne rate jamais une occasion pour faire parler sa créativité.

Il ne manque plus qu’une conclusion pop synthétique du nom de Animal pour être convaincu du génie complètement fou de Caroline Rose. Loner est un virage à 180° pour la New-Yorkaise qui possède énormément d’audace pour nous exposer son avis sur la société qui nous entoure avec tant de légèreté et de sarcasme.

Florian SONI BENGA

Caroline Rose – Loner
Label : New West Records
Sorti le 23 février 2018

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Souscrire  
Me notifier des