Blaze Away : rien de neuf du côté de Morcheeba

25 ans qu’on écoute Morcheeba nous proposer à peu près la même musique, avec de moins en moins d’inspiration. Et s’il était temps d’arrêter la « beuh » ?


Credit photo : Wikimedia commons

Peut-on croire que Morcheeba existe depuis le début 90, fait toujours la même musique – que nous qualifiions alors, un peu méchamment, de « papier peint » (une sorte de décor invisible pour notre vie quotidienne), et que 25 ans plus tard, nous continuons à écouter leurs albums ? Ayant déjà splitté une fois au début du siècle, le trio GodleyEdwardsGodley était reparti vaillamment en 2010 avec l’album Blood Like Lemonade, puis avec un Head Up High d’assez bonne facture ; et puis, impossible de nier que, sur scène, le spectacle offert par la superbe Skye Edwards est toujours resté remarquable, tant par la qualité de son chant que par… la beauté de ses tenues par elle-même conçues ! Et puis on apprend que rien ne va plus entre Paul et ses deux acolytes et que le groupe n’existerait plus : d’où une certaine surprise devant la publication surprise de Blaze Away, sorti sous le nom de Morcheeba alors qu’on attendait plutôt un album de Sye & Ross

MORCHEEBA Blaze AwayQuelle que soit la situation (juridique ou autre…) du trio, Blaze Away est indiscutablement un album de Morcheeba, avec cet éternel mélange de trip hop sensuel et de folk-rock qui nous caresse dans le sens du poil, sans parler des habituels invités plutôt hip-hop (ici Roots Manuva, et… Benjamin Biolay, pas très hip hop quant à lui, pour une célébration de Paris – Paris Sur Mer – qui est sans doute le titre le plus insipide et irritant de l’album…). Avec même un léger sentiment de retour aux sources du groupe (qui a dit retour en arrière ?)… Le gros problème de Blaze Away, c’est un cruel sentiment de manque d’inspiration, une fois passée la jolie double ouverture, très réussie, de Never Undo et Blaze Away. Les sept chansons suivantes, quasiment toutes downtempo, ne provoqueront que peu de remous dans l’air ambiant, et il y a fort à parier que nul ne trouvera grand-chose à dire à cette énième resucée d’une veine musicale qui semble cette fois proche de se tarir. Non pas que ce soit désagréable, puisque nous sommes toujours entre gens de bon goût, puisque Skye reste une chanteuse plus que remarquable, puisqu’on sait maintenant après 25 ans, que Morcheeba ne nous fâchera jamais…

Le tourbillon psychédélique de Mezcal Dream, supporté par un petit gimmick plus mémorisable que ce qui a précédé, clôt plutôt bien un album qui restera certainement l’un des moins remarquables de la longue carrière du groupe. D’un groupe qui devrait véritablement jeter l’éponge, désaccord musical entre ses membres ou non.
Disons qu’en 25 ans, on a eu assez de « beuh », et qu’on est passé depuis trop longtemps à des plaisirs plus soutenus pour continuer comme ça…

Eric Debarnot

Morcheeba – Blaze Away
Label :  WM FR Affiliated / Verycords
Sortie : 1 juin 2018

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Zaza Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Zaza
Invité
Zaza

Godfrey, Ricou, pas Godley. :(