Les passionnants carnets de Voyages d’Igort au pays de Taniguchi

Nouvel aperçu du talent du dessinateur Italien Igort à travers ce nouveau carnet de voyages écrit et dessiné lors de son second périple au Japon, il y a quelques années.

Les cahiers japonais Tome 2 Le Vagabond du manga

Après un premier volume des Cahiers Japonais d’Igort paru en octobre 2015, un deuxième tome sous-titré Le vagabond des mangas nous permet d’emboîter à nouveau le pas du dessinateur Italien pour d’agréables pérégrinations au pays de Jirô Taniguchi et de Miyamoto Musashi.

Igort a vécu et travaillé de nombreuses années au Japon où il a réalisé des mangas à l’aube des années 90, au même tire que Baru et d’autres dessinateurs de BD européens convertis pour un temps au manga.
Le premier tome, éblouissant de couleurs, de tonalités de styles variés, revenait sur ce premier voyage et nous permettait par la même occasion de découvrir un peu plus précisément le talent et la très large palette graphique de cet auteur italien mais aussi et surtout son amour pour la culture japonaise ancienne.

Les cahiers japonais Tome 2 Le Vagabond du mangaDans ce second volet, l’auteur des Cahiers russes évoque son retour au Japon effectué quelques années plus tard. On le suit dans la ville de Tokyo qui s’est bien transformée depuis sa précédente venue. On le suit aussi à Hiroshima et ailleurs, à travers les diverses rencontres qu’il fait durant ce périple. Des déambulations qui le conduisent à faire la connaissance de personnes jeunes et moins jeunes, toutes témoins d’un Japon actuel de plus en plus envahi par la technologie et par le monde virtuel qui semble prendre, au fil des années, un peu plus de place au détriment du monde réel.

Mi-carnet de voyage, mi-documentaire, ce beau livre, nourri de réflexions mais aussi de photos et de dessins de toutes sortes est un ravissement pour l’œil comme pour l’esprit.
Comme dans le volume 1, on passe aisément d’images dans le plus pur style japonais à des photos anciennes ou à dessins actuels d’Igort, à chaque fois dans des styles variés.

Un travail encore une fois brillant pour un livre en tout point passionnant qui se déguste comme un grand vin, par petites touches, par imprégnation lente et régulière, pour un plaisir maximum.
En guise d’épilogue Igort, rend un hommage à son vieil ami disparu en 2017 à l’âge de 68 ans : Jiro Taniguchi qui avait rencontré lors de son premier voyage au Japon.

Benoit RICHARD

Les Cahiers Japonais Tome 2
Scénario et dessin : Igort
Editeur : Futuropolis
184 pages couleurs – 24 €
Date de parution : 7 juin 2018

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des