Les meilleurs films de 2018 : le Top 10 BENZINE

Des films Neflix et des films sortis en salle dans notre Top de fin d’année, c’est la grande nouveauté pour 2018 qui consacre Call Me By Your Name « film de l’année » pour nos rédacteurs.

top films 2018

Cette année 2018 aura été marquée par l’arrivée dans les tops de fin d’année de films diffusés en streaming sur Netflix. On peut contester le choix de mettre sur un même pied d’égalité des films sortis en salles et d’autres diffusés uniquement sur petit écran, mais une chose est sûre, le géant américaine prend de plus en plus d’importance dans le monde du cinéma avec des films qui se retrouvent désormais en compétition dans de prestigieux festivals et optiennent même des prix comme Roma Lion d’Or au dernier Festival de Venise.

Tout au long de l’année, nous avons publié des critiques de films diffusés sur Netflix pour constater l’absence de prise de risque de la part de la plateforme de streaming et surtout la piètre qualité des longs-métrages qu’elle produit, contrairement aux séries. On souhaite donc que 2019 soit l’année du changement et que Netflix s’ouvre un peu plus au cinéma d’auteur et aux réalisateurs du monde entier… on peut toujours rêver.

Voici nos 10 films préférés pour l’année 2018 :

Call Me By Your Name – Luca Guadagnino

call-me-by-your-name-image-luca-guadagnino

Le temps d’un été, un adolescent découvre l’amour et la violence que supposent les sentiments, les choses de la vie. Luca Guadagnino fait du roman d’André Aciman une œuvre solaire et languide où resplendissent Timothée Chalamet et Armie Hammer. [Lire la critique]

Phantom Thread – Paul Thomas Anderson

phantom-thread-image-paul-thomas-anderson

Paul Thomas Anderson orchestre d’une main de maître la relation vénéneuse entre un nabab de la mode et une jeune serveuse dans une histoire de (dé)possession et de douce perversité.  [Lire la critique]

Burning – Lee Chang-Dong

burning-image-lee-chang-dong7

Dix ans après Poetry, Lee Chang-Dong revient avec un film envoûtant construit comme un puzzle mental, amoureux et inquiétant. adapté d’une nouvelle d’Haruki Murakami.  [Lire la critique]

Jusqu’à la Garde – Xavier Legrand

Jusqu’à la Garde : Photo Denis Ménochet, Léa Drucker

À partir d’un drame austère absolument captivant, autour de la désagrégation de la cellule familiale et la bataille pour la garde d’un enfant, Xavier Legrand met un coup de projecteur sur les violences quotidiennes à l’intérieur des couples. Étouffant. Puissant. Éprouvant. Nécessaire.  [Lire la critique]

Paul Sanchez est revenu – Patricia Mazuy

Paul Sanchez Est Revenu ! : Photo Laurent Lafitte

Retour brillant de la cinéaste Patricia Mazuy, avec un Laurent Lafitte, qui trouve ici son meilleur rôle, écumant, enragé.  [Lire la critique]

Climax – Gaspar Noé

climax-image-gaspar-noé

Nouveau choc annoncé pour Gaspar Noé qui filme une troupe de danseuses et danseurs s’étripant sous l’emprise d’un puissant hallucinogène. Funky, infernal et politique. [Lire la critique]

Le Poirier sauvage – Nuri Bilge Ceylan 

le poirier sauvage photo 1

une somptueuse fresque, une subtile chronique de l’existence, renversante de beauté et d’une justesse implacable, auprès d’un arbre qui lie… [Lire la critique]

L’Île aux chiens – Wes Anderson

L'Île aux chiens

Un film en forme de voyage esthétique et référentiel dans lequle Kurosawa est partout, avec cette vision d’un Japon contemporain confronté à la perte de ses valeurs. Une œuvre remarquable, un éblouissement esthétique, une surprise permanente pour le spectateur.

La Ballade de Buster Scruggs – Joel et Ethan Coen

La Ballade de Buster Scruggs photo

Avec La Ballade de Buster Scruggs, les Coen nous offrent aussi un bel hommage à la littérature : Jack London, Shakespeare, Elmore Leonard et bien d’autres… au-delà bien sûr de l’élégant enchaînement des chapitres, présentés comme dans un livre aimé. [Lire la critique]

Une Affaire de famille – Kore-eda

UNE AFFAIRE DE FAMILLE photo

Palme d’or du Festival de Cannes 2018, Une affaire de famille de Kore-eda dresse le portrait bienveillant d’une famille où là solidarité s’érige en rempart face à la violence du monde.  [Lire la critique]

Roma – Alfonso Cuaron

ROMA Alfonso Cuarón

Roma émeut en réinventant des souvenirs d’enfance personnels du réalisateur, et subjugue par l’évocation de Mexico City au début des seventies. Ce sublime drame familial, pensé intimement pour l’expérience en salles mais pourtant visible que sur Netflix. [Lire la critique]

Le top 10 des rédacteurs :

Michale Pigé
1. Call Me By Your Name
2. Phantom Thread
3. Climax
4. Burning
5. The Strange Ones
6. Girl
7. La nuit a dévoré le monde
8. Mandy
9. Dogman
10. Sauvage

Rémy Fiers
1. Call Me By Your Name
2. Climax
3. La Favorite
4. Pentagone Papers
5. Jusqu’à la garde
6. Bohemian Rhapsody
7. Hérédité / Suspiria
8. Downsizing
9. En guerre
10. L’espion qui m’a largué / Shéhérazade

Eric Schwald
1. Phantom Thread
2. Jusqu’à la Garde
3. Call Me By Your Name
4. L’Île aux chiens
5. Le Poirier sauvage
6. Cold War
7. First Man
8. The House That Jack Built
9. Leto
10. La Ballade de Buster Scruggs

Sébastien Boully
1. Roma
2. Hostiles
3. Jusqu’à la Garde
4. Une Affaire de famille
5. Le Poirier sauvage
6. Cold War
7. Leto
8. L’Île aux chiens
9. Plaire, aimer et courir vite
10. Battleship Island

Eric Debarnot
1. Une Affaire de famille
2. Burning
3. La Ballade de Buster Scruggs
4. Hostiles
5. Call Me By Your Name
6. Paul Sanchez est revenu
7. Roma
8. Phantom Thread
9. 3 Bilboards
10. Jusqu’à la Garde

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des