La belle histoire du producteur de techno RX-101

A l’occasion de la parution de Dopamine, retour sur l’histoire étonnante du producteur de techno RX-101 qui a composé des centaines de morceaux dans les années 90 sans jamais se faire connaitre jusqu’à ce que Suction Records s’intéresse à son travail.

RX-101 – Dopamine LP

Pour ceux qui ont manqué les précédents épisodes, rappelons que RX-101 est le nom de projet de l’artiste Erik Jong. Loin d’être un jeunot, ce néerlandais a enregistré des centaines de musiques électroniques sur cassette entre 1997 et 1999 alors qu’il avait tout juste 20 ans. Pensant que sa musique n’était pas assez intéressante pour être partagée, il n’a jamais songé à envoyer de démos à des labels, préférant jouer dans sa chambre, uniquement pour le plaisir et sans réel besoin de se faire connaître.

15 ans plus tard, le garçon décide toutefois de se créer une page Soundcloud et d’y déposer quelques morceaux retrouvés sur des cassettes de l’époque. Très vite, un petit bzz se créée autour de cette page qui a vite faite d’attirer la curiosité des fans d’Aphex Twin ; beaucoup d’entre eux pensant que RX-101 était en fait un pseudo secret de Richard D James. C’est alors que le label canadien Suction Records entre en piste et décide de s’intéresser au travail de ce garçon. Erik Jong accepte alors que le label aille fouiller dans ses archives. « Les archives d’Erik nous ont envoutés, nous avons été époustouflés par ces trésors de musique électronique de l’âge d’or des années 90. »

Après avoir fait paraître plusieurs EP, le label sort enfin le premier véritable album de RX-101 en 2016 : Like Yesterday. On y découvre un mélange d’IDM, de techno froide, de minimal, d’électronica… un disque qui rassemble à peu près tous les styles de l’époque qui ont pu influencer Erik Jong.
En 2017, RX-101 sort Transmission, une nouvelle compilation de titres aux sonorités là encore très variées et là encore assez représentatives des divers courants de la musique électronique des années 90, et même du début 2000.

Pour ce « nouvel » album, Dopamine, plus cohérent, moisn éparpillé, on retrouve une musique électro techno assez ronde, nourrie au son de la TR-808, qui nous ramène toujours 20 ans en arrière, et plus précisément aux premiers albums d’Aphex Twin, à des groupes comme Plaid, mais également au son de Detroit des années 90, Underground Resistance, Drexciya, Dopplereffekt… les mélodies et la douceur ambient en plus.
Une techno mélodieuse et très accessible, terriblement envoutante et accrocheuse qui aurait sans doute trouvé sa place il ya 20 ans sur le catalogue de prestigieux labels comme WARP ou Rephlex ou même sur le label de DJ Hell, International Deejay Gigolo Records.

On constatera en tout cas que ce son qui n’a pas pris une ride et qu’il s’écoute aussi facilement qu’au premier jour. Rendons grâce une fois encore au label Suction Records pour sa perspicacité et pour avoir eu la volonté de faire connaitre cet artiste.

Benoit RICHARD

RX-101 – Dopamine
Label : Suction Records
Date de sortie : 22 mars 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des