Monrovia, Indiana : l’autre Amérique vue par Frederick Wiseman

Un ciel bleu parsemé de quelques nuages, des instantanés lumineux. Le souffle du vent dans les champs. Entrée impressionniste dans le nouveau documentaire du cinéaste américain Frederick Wiseman, Monrovia, Indiana.

Monrovia, Indiana Photo

Après Ex Libris (sortie en DVD chez Blaq Out le 6/3/2018), formidable ode à la New York Public Library et à l’investissement enthousiaste et impliqué de ses administrateurs pour rendre accessible la culture au plus grand nombre, le documentariste a posé ses caméras dans une bourgade de 1 500 habitants en plein cœur de l’Indiana (nord-est des USA).

Comme il l’a expliqué dans une interview en 2016 pour le quotidien « L’Humanité », le documentariste aujourd’hui âgé de 89 ans filme le quotidien d’Américains le plus souvent, même s’il y a eu quelques exceptions (comme le Crazy Horse ou l’Opéra de Paris).   Il disait ceci à l’époque : « Il faut entrer partout, dans les boutiques, les institutions, les lieux de culte, les restaurants, pour capter tous ces aspects du quotidien que sont le triste, le comique, le tragique, le banal… Il ne s’agit pas de « vérité », mot qui me fait partir en courant, mais de donner le sentiment du réel, de l’alimenter. »

Dans une certaine torpeur estivale, le temps semble s’écouler lentement à Monrovia. On fait connaissance avec les membres de cette communauté dans leurs lieux de vie : l’église, le barber shop, les restaurants, le lycée etc…

Sans aucun commentaire, jugement, musique, c’est la « personnal touch » de Frederick Wiseman.
Pourtant subtilement le documentariste laisse poindre par petites touches son point de vue, sa vision d’un pays qui semble ici figé dans une autre époque.
Une Amérique où la religion est omniprésente dans le quotidien de ses concitoyens. Une Amérique où le productivisme agricole mène à la malbouffe et une obésité massive frappante à l’image. Une Amérique où l’achat d’une arme est aussi banal que l’acquisition d’un jouet ou tout autre objet utilitaire.

Ces hommes et ces femmes croisés pendant cette tranche de vie de 2 h 20 sont des gens simples comme tant d’autres peuplant l’Amérique « profonde », rurale. On les devine plus conservateurs que progressistes. Aucun sentiment d’antipathie à leur encontre, juste des interrogations.
Sont-ils des électeurs de Trump ? Probablement puisque Monrovia a voté à hauteur de 76 % pour l’actuel Président des Etats-Unis. Aucun échange à teneur politique appairait dans ce documentaire.
Cependant, au travers d’une scène dans laquelle un nouveau lotissement Homestead est présenté par une conseillère municipale comme l’antre des délinquants de la ville, on ressent les contradictions de la société américaine entre accueil et rejet de l’étranger. Débat largement partagé dans le monde occidental où le repli sur soi a la cote !

Ce documentaire est fascinant tant sur la forme que sur le fond. A la fois contemplatif et réflexif, on s’éloigne des clichés d’une Amérique mythifiée, même si l’image de l’eldorado où tout fut possible (souvent au détriment de son prochain) s’écorne de plus en plus.
Le regard toute en humanité et respect de Frederick Wiseman sur ses contemporains est vraiment remarquable. Il convient de le découvrir au plus vite si ce n’est déjà fait !

Sandrine Mocquet

Monrovia Indiana
Documentaire Américain De Frederick Wiseman
Durée : 2h 23min
Date de sortie 24 avril 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des