Avec les Terres d’Arran, les éditions Soleil au firmament…

Six ans après un premier volume sur les elfes, l’ambitieux projet « pluri-univers » de Soleil cartonne. Avec la sortie d’une quatrième série autour des mages, Benzine s’est intéressé, une fois n’est pas coutume, au phénomène.

Mages, tome 1 – Aldoran

Les Univers des Terres d’Arran poursuivent leur expansion, motivée par un succès public croissant. Le dernier né de ces univers est la série des Mages avec la parution du tome 1. De quoi combler les afficionados nostalgiques de Tolkien ! Stéphane de Boysson nous donne ses impressions, et en profite pour revenir sur le tome 6 d’Orcs & Gobelins paru en mai :

———————————————————

Vous avez aimé le MCU (Univers cinématographique Marvel) ? Vous apprécierez son équivalent en bande dessinée franco-belge ! Bienvenue au « Soleil Universe » ! Le cahier des charges des Terres d’Arran est draconien : un scénario de 48 pages, une charte graphique privilégiant les vert et l’ocre, un dessin réaliste, des héros bien différenciés, des décors travaillés, des bagarres, des paysages, un univers fantastique médiéval conforme au canon Tolkien, des elfes, des nains, des orques, des gibelins, des mages et des hommes… Une trame unique, mais offrant d’innombrables variations possibles : des héros mâles ou femelles, des jeunes ou des vieux, des quêtes initiatiques, des vengeances, des enquêtes ou des initiations, des héros récurrents ou ponctuels, des solitaires, des binômes, des compagnies… Rien de neuf ? Si, son amplitude : six sorties par an, six scénaristes et autant de dessinateurs. 25 tomes elfiques, 15 opus sur les nains, 6 sur les orcs et gibelins et 1 premier sur les mages, soit 47 BD en moins de six ans ! L’éditeur annonce trois millions de lecteurs, champagne !

Mages, tome 1 – Aldoran

Mages, tome 1 – AldoranAprès les elfes, les nains et les orcs, Kyko Duarte et Jean-Luc Istin ouvrent un nouveau sillon sur la Terre d’Arran, place aux puissants mages !

Depuis des lustres, la cité libre de Castlelek vit paisiblement, oubliée par ses puissants voisins. Shannon, la jeune bergère, s’ennuie. Ne craint-elle pas de « de mourir après une vie bien longue et bien ennuyeuse » ? Elle tient de son grand-père la témérité et une insatiable curiosité. La mort de ce dernier, dévoré par un troll des montagnes, ne contribua pas à stimuler l’audace de ses descendants. Shannon parvient à se lier à Tyrom, le vieux, colossal, bourru et amnésique guerrier au moment même où Castelek se voit menacée par un ambitieux monarque. La guerre est inévitable.

Riche d’une cinquantaine d’opus, l’univers de la Terre d’Arran peut-il encore nous surprendre ? Après les créatures fantastiques, place aux humains, et, plus précisément, aux mages. Ces derniers se font rares depuis que l’un des leurs a été déclaré responsable du génocide des elfes rouges. La magie est strictement contrôlée : les sorciers doivent se déclarer et se soumettre à un roi. Les déviants sont pourchassés et exécutés par l’Ordre des Ombres, une police spécialisée.

Kyko Duarte et Jean-Luc Istin ne nous sont pas inconnus : nous leur devons la série des Elfes bleus. Le dessin est précis, technique et ose quelques prises de vue obliques ou aériennes qui rompent la monotonie de la lecture. Le scénario ne brille guère par son originalité. Le couple improbable, le défi imposé à la ville, la victoire acquise in extremis sur les mercenaires par un sort venu de nulle part ! Quel est ce mystérieux allié ? Manifestement un mage félon !

La résolution est un tantinet rapide, le format des 54 pages est implacable. Mais, avouons que Kyko Duarte aime sa jeune fille. Tout au long de l’album, Shanon est fort joliment croquée, un argument pour retourner en terre d’Arran.

Mages, tome 1 – Aldoran
Scénario : Jean-Luc Istin
Dessin : Kyko Duarte
Éditeur : Soleil Productions
54 pages en couleur – 14,95€
Parution : 19 juin 2019

 

Orcs & Gobelins, tome 06, Ayraak

Orcs & Gobelins, tome 06, Ayraak Si vous aimez les orcs, vous apprécierez Ayraak. Ce personnage secondaire chez Tolkien a gagné ses lettres de noblesse par le jeu vidéo et le jeu de rôle. L’orc est un guerrier redoutable, hargneux, infatigable et intrépide, plus ou moins loyal, à l’intelligence inversement proportionnelle à sa carrure. Le capitaine Ayraalk est un mercenaire de la compagnie du Croc de Fer, qui doit beaucoup à la merveilleuse Compagnie noire de Glen Glook. Lui et ses sept compagnons ont pour mission de délivrer le fils d’un roi gibelin, un insupportable sale gosse, retenu en otage par des elfes sylvains. Une première séquence d’infiltration, un gageure pour des orcs, sera suivie d’une exfiltration brutale et sanglante.

Le dessin est rapide, privilégiant gros plans et décors estompés, mais l’histoire est bien menée et la chute plaisante. Un bon divertissement, dirait Pascal.

Orcs & Gobelins, tome 06, Ayraak
Scénario : Nicolas Jarry
Dessin : Jesus Hervas
Éditeur : Soleil Productions
54 pages en couleur – 14,95€
Parution : 22 mai 2019

Mages, tome 1 – Extrait :

Mages, tome 1 – Aldoran

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des