Agathe : la patiente allemande à l’odeur de pomme

Premier roman d’Anne Catherine Bomann, danoise et psychologue de métier, Agathe est un délicat récit qui questionne le lecteur sur les tourments existentiels qui agitent nos vies et nos âmes.

Anne Cathrine Bomann (
photo credit : Henrik J. Andersen

Un psychanalyste de 72 ans en fin de carrière compte le nombre d’entretiens à mener avant de se retirer.  Une jeune femme Agathe en grande souffrance psychique insiste pour être suivie par le futur retraité. Sa secrétaire Madame Surrugue malgré le refus de son patron programme un rendez-vous.

agathe couvLassé par la routine « Les entretiens de la journée se déroulèrent sans qu’aucun des patients ne réussisse ni à me surprendre ni à m’intéresser », le thérapeute dans une solitude crépusculaire s’accroche à son morne quotidien rythmé par de petites manies.
Jusqu’à cette dernière patiente, Agathe habitée par une grande colère et une peur irrépressible. Le cœur endormi, engourdi de cet homme se réveille au contact de cette âme perdue dans les méandres de la douleur.
Cette jeune femme sensible et intelligente captive peu le thérapeute au point de la suivre, de l’observer en cachette. « Tout le monde sait qu’on ne doit pas mélanger la thérapie et la vraie vie. Vois ce qui est arrivé à ce bon Jung ». Cet homme au bout du chemin sera rattrapé par cette vraie vie dont il semble s’être protégé si longtemps.
Agathe qui observe avec acuité cet homme fatigué l’interpelle, le bouscule : « Mais enfin Docteur comment pouvez-vous passer votre vie à soulager la souffrance des autres sans avoir un regard pour la vôtre ? ». En effet le psychanalyste pourtant lucide ne semble guère bienveillant à son propre égard.

Par petites touches, dans de très courts chapitres aux titres tout aussi brefs, l’auteur lève le voile sur les failles de ces trois êtres confrontés aux douleurs que la vie impose. Tout en créant des liens ténus mais essentiels entre ces individus seuls ou en passe de l’être.

Anne Cathrine Bomann à l’écriture sensible nous touche par la délicatesse avec laquelle elle donne vie à ses personnages. Ce premier roman édité par une maison d’édition québécoise est très réussi.

Sadrine Mocquet

AGATHE
roman danois  de Anne Cathrine Bomann
Editeur : La Peuplade
160 pages – 18€
Date de parution : 29 août 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des