Loin – Alexis Michalik : un passionnant road-movie générationnel

S’essayer au roman quand on est déjà un auteur de théâtre acclamé par la critique et le public pourrait s’avérer être un pari périlleux, mais Alexis Michalik relève le défi avec brio ! Le jeune prodige du théâtre français, comme l’appellent certains, a réussi son virage littéraire avec Loin. Sorti en septembre dernier, ce roman haletant, à la plume galopante et enlevée, nous emmène aux quatre coins du globe sans qu’on puisse lâcher l’ouvrage.

Alexis Michalik
Alexis Michalik © Astrid di Crollalanza

Antoine Lefèvre est l’archétype du type sérieux : fiancé avec Jennifer, bientôt embauché dans un cabinet d’affaires parisien, aucun vice, aucun travers, fidèle, honnête… En réalité, la vie d’Antoine est ennuyeuse et plate à souhait.
La carte postale de Charles, son père disparu depuis vingt ans, envoyée d’un village autrichien, bouscule tous ses repères et réveille son envie d’aventure qu’il avait enfoui au fond de ses tripes : seulement quelques mots griffonnés à la va-vite « Je pense à vous, je vous aime » l’incitent à l’aventure. C’est l’affaire d’une semaine, pense-t-il au début en embarquant Anna, sa sœur, et Laurent, son meilleur ami. Lui qui s’est construit sans père voit resurgir les questions de son enfance : où est-il parti ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui l’a poussé à disparaître alors qu’il était heureux ?

loinMais peu à peu, cette quête sur les traces paternelles d’indice en indice, se transforme en quête identitaire pour chacun des trois protagonistes. Le prologue du roman explique à son lecteur que chaque être humain est le fruit d’histoires entremêlées, de voyages, de rencontres et d’exils divers. La grande question qui parcourt le récit est : qui sommes-nous réellement ? Sommes-nous le fruit de notre passé, de notre histoire, de nos actions, de nos rêves ? Laurent, narrateur et protagoniste, ajoute au récit ses réflexions personnelles, tel le double d’Alexis Michalik qui nous guiderait à travers son propre récit.

Partant d’Autriche, notre trio traverse la planète mais aussi les époques : la Turquie d’Atatürk, la Géorgie de Staline, l’Arménie dévastée par le génocide, l’Allemagne de l’Est…etc. A chaque étape de ce voyage initiatique, nos héros mûrissent, grandissent et apprennent à se connaître eux-mêmes.

Les chapitres se dévorent, les références à l’Histoire s’entremêlent avec les différents fils que suivent nos héros ; chaque détail compte puisqu’il répond à un autre, quelques chapitres plus loin. Alexis Michalik construit une véritable enquête à travers ce road movie générationnel ; charge au lecteur d’essayer de démêler les indices aux côtés d’Antoine, Anna et Laurent. Chaos, turbulences et découvertes insoupçonnées attendent nos héros, lancés sur les routes à la poursuite de ce père fantôme qui sème des cailloux à l’instar d’un Petit Poucet globe-trotteur.

Ce Guide du Routard romanesque manie les émotions avec brio : les récits dramatiques bouleversent mais la fraîcheur et l’humour du personnage d’Anna permettent d’apporter du piquant au récit. Loin se lit d’une traite. De rebond en suspens, chaque chapitre donne envie de dévorer le suivant. Pour autant, lorsqu’on referme le roman, la quête s’achève-t-elle ou est-ce à nous de la poursuivre ?

Phéline Leloir-Duault

Loin
Roman français d’Alexis Michalik
Editeur : Albin Michel
646 pages – 22,90€
Parution :4 septembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.