[canal+] “Brassic”, un série British bien rock’n’roll et à l’humour féroce

Entre deux séries “sérieuses”, on pourra s’envoyer les deux fois 6 épisodes de Brassic, qui racontent les aventures rocambolesques d’une bande d’amis aussi fauchés que désœuvrés prêts à toutes les combines pour sortir de leur galère. Une des séries les plus drôles du moment !

Brassic
© FR_tmdb

2020 aura été une année plutôt intéressante en matière de série venues d’Angleterre diffusées sur nos chaines françaises. Grâce a Arte, on a pu voir notamment The Virtues, Inside N°9 ou encore The Detectorists. Trois programmes aussi différents que singuliers et qui montrent en tout cas la bonne santé de la production sérielle au Royaume-Uni.

brassic saison 1

Une autre série remarquable venue de Grande-Bretagne (disponible celle-ci sur Canal+), c’est Brassic. Diffusée à l’origine sur Sky One, cette production compte pour le moment deux saisons de six épisodes. Elle met en scène une bande de jeunes adultes un peu voyous un peu zonards, un peu combinards emmenée par le bouillonnant Vinnie. Passablement désœuvrés, sans réels projets, Vinnie et ses potes s’ennuient ferme au fond de leur campagne du nord de l’Angleterre. Alors, pour tuer le temps et aussi pour essayer de se faire de l’argent facile, ils imaginent des plans plus foireux les uns que les autres qui se terminent la plupart du temps en catastrophe.

Des histoires aussi loufoques que rocambolesques sorties tout droit de l’imagination de l’acteur Joe Gilgun (Vinnie) qui a coécrit la série avec Danny Brocklehurst. L’acteur qui tient le rôle principal a puisé dans ses souvenirs pour proposer ces histoires abracadabrantes et composer un personnage avec lequel il partage certains traits de caractère.
Le résultat donne une série joyeusement foutraque et bien débridée avec une trame narrative autour de laquelle viennent se greffer dans chaque épisode des aventures qui ressemblent souvent à de grosses galères.

Si la série n’est pas parfaite et souffre de quelques défauts de scénario dans certains épisodes, tout ça est compensé par la générosité, la sincérité, la débrouillardise et l’humanité qui ressort de cette galerie de personnages hétéroclites que l’on pourrait croire sortis de Trainspotting ou de the certains films de Ken Loach ou Guy Ritchie. Une série où les problèmes de chômage d’alcoolisme et la misère sociale sont contrebalancés par un humour féroce et des situations tragi-comiques plus vraies que nature.

Bref, on passe un excellent moment en compagnie de cette bande de potes, on rit beaucoup et on peut même tomber sous le charme de Erin, le personnage central féminin de la série incarné Michel Keegan. Ajoutez à cela une BO d’enfer avec des classiques pop rock imparables et toujours bien placés signés Barret Strong, Duran Duran, Thin Lizzy, The La’s, Cypress Hill, John Grant, IDLES, Stooges… et vous aurez l’une des séries les plus poilantes du moment !

Benoit RICHARD

Brassic
Série Britannique de Joseph Gilgun et Danny Brocklehurst
Avec Joseph Gilgun, Damien Molony, Michelle Keegan, Tom Hanson…
Gere : comédie sociale
2 saisons de 6 épisodes de 50 minutes
Chaîne d’origine Sky Atlantic
Diffusion France sur Mycanal