[Netflix] “Mort à 2020” : un faux documentaire criant de vérité

Netflix propose un faux documentaire où des experts commentent l’année 2020. On en ressort à la fois amusé mais aussi finalement assez désabusé par la violence, la bêtise et le cynisme du monde actuel.

Mort à 2020: Hugh Grant
© Netflix

Netflix a trouvé une manière plutôt originale de clôturer cette triste année 2020 avec un faux documentaire satirique en forme de bilan pour se souvenir de tout (ou presque) ce qui s’est passé de mémorable dans le monde entre janvier décembre 2020.

Mort à 2020Aux commandes de ce projet, on retrouve Charlie Brooker et Annabel Jones de la série à succès Black Mirror. Le film se présente comme un mockumentaire (un faux documentaire) montrant divers personnages inspirés personnalités bien réelles, en train de commenter l’actualité de l’année écoulée. Dans le rôle des prétendus experts ou personnalités, on retrouve la comédienne Lisa Kudrow (Friends), hilarante en membre de l’équipe Trump avec sa vision du Monde très parcellaire, Leslie Jones dans le rôle d’une psychanalyste auteure de best-sellers et qui déteste les humains, Kumail Nanjiani dans celui d’un patron malin d’un puissant réseau social, mais aussi Joe Keery (Strangers Things) dans la peau d’un influenceur dont la coolitude et l’engagement se mesurent en millions de vues et de dollars… ou encore Samuel L. Jackson en journaliste qui a tout compris, et bien sûr Hugh Grant assez cabotin mais parfait dans le rôle d’un historien “so british” joyeusement barré.

Sur un ton ironique, mêlant humour absurde aux accents satiriques, Mort à 2020 interroge aussi de (faux) citoyens ordinaires enfermés pour certains dans leur solitude face à leurs écrans, et pour d’autres dans leur réalité faite de théories complotistes.

Plus fin et moins lourdaud qu’un Borat, ce film assez foutraque mais globalement bien vu – il faut dire que l’exercice n’était pas aisé – à au moins le mérite de mettre en lumière les tares et les fléaux qui ont pollué notre planète en 2020. Des incendies en Australie, en passant par l’affaire Georges Floyd, sans oublier les élections américaines et bien sûr la pandémie de COVID-19, les scénaristes ont réussi à faire tenir tout ça dans un programme de 1h30 où tout est faux mais où tout repose sur des faits, des actes ou des modes de pensée bien réels.

En tout cas, il serait drôle de revoir ce film avec un peu de recul dans quelques années, mais pour le moment Death to 2020 constituera déjà un bon résumé d’une sale année 2020 qui restera dans l’histoire pour toutes les raisons qu’on connaît.

Benoit RICHARD

Mort à 2020
Film britannique de Al Campbell, Alice Mathias
Avec Samuel L. Jackson, Hugh Grant, Kumail Nanjiani..
Genre : mockumentaire, Comédie
Première diffusion sur Netflix le 27 décembre 2020