“This Empty Town”, des chansons pop légères et diaphanes signées Jaguar Sun

La ville vide dont il est question ici évoquera inévitablement le confinement du printemps dernier. Pourtant, c’est la plénitude de la vie que ce disque célèbre. Piquouse de rappel !

Jaguar-Sun

Sorti dans l’anonymat abasourdi de cette année grise, en juillet dernier, comme une fleur de son calice, les chansons aériennes de Jaguar Sun ont exhalé leurs pollens jusqu’à mes oreilles. Il y a des musiques qui vous attirent à elles sans prévenir. Certains appellent ça le destin…

Bref, en ces temps vérolés où la détresse culturelle masquerait presque (ha ha) la disparition rapide et systématique de nos libertés, le moment est pourtant propice pour la création. Ourdi loin de la führer de ce monde inquiet, This Empty Town vient combler le vide existentiel qui tentait de faire son lit dans nos vies devenues mornes. Oui, cet album arrive comme une plume, nous enjoignant de prendre de la distance avec le cours des choses. De l’air, enfin !

Jaguar SunDerrière Jaguar Sun et cette pochette d’une humble banalité, se cache Chris Minielly, jeune canadien originaire de l’Ontario dont on ne sait pas grand-chose sinon qu’il nous place d’emblée en tant qu’auditeur sous la bonne veille du Jaguar, symbole de puissance et de force, et du Soleil, astre central de notre petit univers local sans qui la vie serait tout bonnement impossible. Car voilà ce qui attend le pèlerin qui, en vous, s’ignore encore : un voyage, loin, si loin, à travers le temps et l’espace infini, mais également dans les profondeurs de votre psyché, rien de moins.

Les premières notes de Red nous propulsent instantanément en apesanteur d’où on ne redescendra bien après que les échos lointains de Next Year se soient évanouis. Tout au long du disque, chaque note résonne comme du cristal, dressant sous notre corps à l’abandon un matelas onirique qui va masser nos neurones. La voix paisible et fluide de Chris Minielly s’écoule entre les nappes de sons. Tout vibre, le moindre son entête paisiblement. Les boucles fractales aux nuances subtiles et changeantes vous embarquent dans une spirale ascendante

Et pourtant, la musique de Jaguar Sun est simple, et légère, presque diaphane. Et évidente ! Alors c’est quoi le truc ? C’est quoi le secret ? Peut-être simplement que This Empty Town s’est calé sur la vibration de l’univers. Faites l’expérience avec une autre chose simple : un choux romanesco par exemple. Observez de près sa forme familière et gracieuse mais qui pourtant exhibe crânement le Nombre d’Or. Voilà, c’est ça ! This Empty Town est un choux romanesco. This Empty Town, c’est des bois de cerf, une coquille d’escargot, la Grande Pyramide, un kaléidoscope lysergique… C’est sa simplicité qui lui confère toute sa beauté et sa force tranquille.

Chaque morceau est ainsi construit autour d’un motif musical simplissime répété sans cesse, répété et répété encore, prenant de la force à mesure qu’il trace son sillon dans la matière noire du cosmos. Des boucles, jusqu’à la transe, où les ornements s’empilent les uns sur les autres et se répondent sans cesse. Quelque chose qui grossit tellement que ça finit par exploser les limites de la conscience. Cette sensation satisfaisante de sentir toutes les cellules de son corps en osmose totale avec le monde, l’univers entier, Dieu… Et en même temps si humain !

La voici donc la raison d’être profonde de ce disque : nous rappeler que le monde est à notre portée, il est en nous tout comme nous sommes en lui. Il contient tout exactement comme chaque cellule de notre corps contient le monde en elle, dans un mouvement d’équilibre parfait. Oui, la ville peut bien être vide, Chris Minielly vous murmure à l’oreille qu’il est temps de changer, de fuir cette ville morte aux allures de miroir aux alouettes. Il est urgent de nous (re)trouver, enfin, car nous sommes prodigues et fertiles. Nous sommes prêts à éclore, comme le printemps qui s’impatiente, attendant notre heure dans les derniers frimas du mois de mars. Allez ! Il est grand temps de quitter la ville ! Il est grand temps de quitter la ville ! Allez !

Arnaud Proudhon

Jaguar Sun – This Empty Town
Label : Born Losers Records
Date de sortie : 10 juillet 2020