Spirit Of The Beehive – Entertainment, Death : un disque foisonnant et ambitieux !

Le trio de Philadelphie Spirit Of The Beehive vient bousculer sérieusement nos repères avec l’album Entertainment, Death. Un enchevêtrement complexe et audacieux de sonorités et d’influences pour un résultat très jouissif.

Spirit Of The Beehive
Photo © Peggy Fioretti.

Spirit Of The Beehive explose l’art de composer un morceau, dynamitant les structures pour les disséminer à travers l’espace. Entertainment, Death donne le ton de par son titre, associant les paradoxes, plongée en apnée dans des rues enfumées d’effluves toxiques, véritables décharges d’électricité statique circulant à travers tous les membres.

Spirit-of-the-Beehive-album-2021Le trio manie l’art du collage et de la dislocation mentale, perdant l’auditeur dans des labyrinthes de mélodies psychédéliques où la beauté peut se transformer en paranoïa suffocante, la pop virant de bord pour déchirer nos entrailles avec une douceur malsaine.

Zack SchwartzRivka Ravede et le nouveau venu Corey Wichlin, créent des zones dangereuses, écartelées entre noise et shoegaze, expérimental et musiques pop punk nourries au THC. Les salves tourbillonnent sur des routes parsemées de trous et de fissures, faisant du voyage un aller trippé en terres audacieuses.

Disque multiple, aux directions tortueuses et passionnantes, Entertainment, Death ne laisse pas indifférent, avec des morceaux gorgés de paradoxes et de contradictions, de forces opposées et de points convergents, alliant folie extatique et groove moelleux. Une  production radicale et faux fouillis maitrisé, chaos jouissif et intensité fiévreuse. Vital.

Roland Torres

Spirit Of The Beehive – Entertainment, Death
Label : Saddle Creek
Date de sortie : 9 avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.