[Netflix] Hit and Run – Saison 1 : ça cogne à New York et à Tel Aviv !

Hit and Run, malgré la présence comme show runner et acteur principal de l’impressionnant Lior Raz, n’échappe guère aux poncifs du thriller d’espionnage / d’action à l’américaine. S’il reste un divertissement de bonne tenue, c’est avant tout grâce à ses acteurs, qui semblent donner en permanence le meilleur d’eux-mêmes.

Hit and Run
Lior Raz – Copyright JOJO WHILDEN/NETFLIX

Hit and Run, c’est la nouvelle série israélienne – coproduite par les US cette fois, et ça fait une différence, on le verra… – du tandem Avi Issacharoff / Lior Raz qui nous avait déjà donné Fauda. Le script de Hit and Run est beaucoup moins centré sur la situation politique israélienne, et finalement assez classique dans le genre thriller d’espionnage : lorsque la jeune épouse américaine de Segev Azulay, guide touristique en Israël, est renversée par un chauffard qui prend la fuite, un monde de conspirations va peu à peu être mis en lumière. Les révélations sur l’identité réelle de la jeune femme et sur sa vie secrète vont entraîner Segev – qui est en fait un ancien mercenaire rompu à toutes les techniques militaires – et son amie Tali, enquêtrice dans la police, dans un tourbillon de violence dont personne ne sortira indemne.

Hit and Run afficheOn est donc clairement ici dans un film d’action et de paranoïa avec duplicité générale (en particulier au sein des couples !), avec tueurs implacables du Mossad et agents retors de la CIA, avec quelques barbouzes brutales rajoutées à une sauce qui ressemble par moments beaucoup à une version modernisée de 24 Heures Chrono : lâché dans New York à la recherche des assassins de sa femme et de leur commanditaire, Lior Raz – bénéficiant il est vrai de la crédibilité de son rôle de flic hyper-dur dans Fauda – va tout arracher su son passage, survivre aux coups les plus tordus, exterminer les adversaires les plus coriaces et traiter des blessures qui enverraient n’importe qui à l’hôpital pour deux semaines comme de simples égratignures. Face à lui, hormis une journaliste chasseuse de scoops et toujours un peu amoureuse de lui 20 ans plus tard (Sanaa Lathan, pas toujours convaincante) et un détective américain accrocheur, que des vrais méchants, qui flinguent, qui torturent, qui trahissent : impossible de sauver qui que ce soit de l’ignominie générale, que l’on parle du Mossad (beaucoup moins respectueusement traité que dans les séries israéliennes habituelles !) ou de la CIA (avec le répugnant Gregg Henry à leur tête, qui amène avec lui son passé d’ordure chez Brian De Palma, les agents américains sont ici fidèles à leur mauvaise réputation cinématographique…). Bref, aucune véritable surprise, malgré les coups de théâtre et les révélations en cascade : on est quand même dans une histoire déjà vue des dizaines de fois ailleurs, qui est loin d’être déplaisante (on pourra d’ailleurs noter qu’elle fait un peu écho au scandale Pegasus d’écoutes entre “pays amis”…), mais que l’on aurait aimée un peu plus exigeante, en particulier au niveau de son scénario pas trop clair. La cavale new-yorkaise de Segev accumule les incohérences au point qu’on finit par regarder Hit and Run avec le cerveau en mode OFF.

Alors qu’on s’embarque pour une seconde saison qui ne nous emballe pas plus que ça, avec la perspective d’une conspiration impliquant la famille du POTUS (Qui a dit « Trump ? ») et un embrouillamini assez farfelu entre CIA et Mossad, on se dit que le meilleur de Hit and Run aura été son interprétation : outre un Lior Raz qui a décidément un charisme infernal, on aura apprécié une Moran Rosemblatt qui rend son personnage de policière enceinte jusqu’aux yeux très séduisant, et un Gal Toren qui crève littéralement l’écran (bien plus impressionnant ici que dans Losing Alice). Ils nous auront bien aidé à apprécier malgré tout les 9 épisodes survoltés de Hit and Run.

Eric Debarnot

Hit and Run
Série TV (Coproduction Israel – US) de Avi Issacharoff, Dawn Prestwich et Lior Raz
Avec : Lior Raz, Kaelen Ohm, Moran Rosenblatt, Greg Henry, Gal Toren,…
Genre : policier, thriller, espionnage
9 épisodes de 45 minutes mis en ligne (Netflix) le 6 août 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.