“Le grand monde” : Pierre Lemaître démarre magistralement sa saga sur les Trente Glorieuses

Avec Le Grand Monde, Pierre Lemaitre entame une nouvelle saga familiale en trois parties, qui nous transporte entre Beyrouth, Saigon et Paris. Une histoire contée dans un style toujours agréable, plein de malice et d’ironie de la part d’un auteur qui ne cesse de nous enchanter.

pierre-lemaitre
Pierre Lemaitre © Bruno Levy

Au moment où est paru le dernier tome des Enfants du désastre, Pierre Lemaître l’avait annoncé, il allait à nouveau démarrer une trilogie, mais cette fois avec une histoire qui raconterait le destin d’une famille durant la période des 30 glorieuses. Cette nouvelle saga démarre donc en 1948 avec au centre du récit la famille Pelletier, disséminée entre Paris, Beyrouth et Saïgon.

le-grand-mondeAu Liban, les parents, Louis et Angèle, tiennent une fabrique de savon plutôt florissante. Leurs quatre enfants qui ne sont pas forcément désireux de reprendre l’affaire familiale ont chacun des ambitions différentes. François rêve de devenir journaliste à Paris, Jean, surnommé “Bouboule”, accompagné de son odieuse épouse Geneviève, rêvent de monter un petit commerce, quant à Etienne, il est parti en Indochine pour retrouver son compagnon Il va découvrir à “l’agence des Monnaies” où il travaille les dessous d’un juteux trafic de piastres entre Saïgon et Paris. Quant à Hélène, la plus jeune, elle souhaite un elle aussi s’émanciper et faire sa vie à Paris.

Comme dans Au revoir là-haut, Couleurs de l’incendie et Miroir de nos peines, Pierre Lemaître s’attache à construire un récit hautement romanesque dans lequel s’entrecroisent des personnalités toujours aussi complexes avec, en fond, le tableau d’une époque qu’il décrit dans son style si caractéristique, avec beaucoup d’humour, d’ironie mais également de perspicacité. Car derrière son aspect “grand roman populaire balzacien”, Le grand monde est aussi le portrait d’une époque, pas si glorieuse que ça, où tout était à reconstruire.
Comme souvent chez Pierre Lemaitre, il sera question d’arnaque, de coups tordus, de trahissons d’escroqueries, et de personnage pour certains peu scrupuleux, pour ne pas dire malfaisants, à l’image de Geneviève l’horrible femme de Jean, deux des personnages des plus croustillant de cette histoire.

Habillement construit, ponctué de nombreux rebondissements, ce nouveau grand roman choral de Pierre Lemaitre autour de France de l’après-guerre tient ses promesses. Un roman foisonnant, plein d’intrigues et de surprises, dans lequel on apprendra aussi pas mal de choses notamment dans la partie qui concerne le personnage d’Etienne et la guerre d’Indochine. La plus documentée et la plus surréaliste du livre.

Benoit RICHARD

Le grand monde
Roman français de Pierre Lemaître
Editeur : Calmann-Lévy
592 pages – 22,90
Date de parution : 25 janvier 2022