Laura Veirs – Found Light : la lumière retrouvée

Laura Veirs a dû repartir quasiment de zéro après avoir travaillé aux cotés de son ex-mari et producteur durant tant d’années. Avec Found Light, son 12e album, elle signe 14 chansons magnifiques et bouleversantes.

laura-veirs-2022
© Shelby Brakken

Allez, on profite de la ressortie du dernier album de Laura Veirs, Found Light, en version augmentée (qui comprend juste cinq titre en version démo), pour vous dire tout le bien que l’on pense de ce disque paru en juillet dernier.
Le précédent, My echo, était sorti  en 2020, juste après que la chanteuse ait divorcé de Tucker Martin, qui était à la fois son mari et son producteur. Un disque teinté de mélancolie sur lequel elle était était entourée de Jim James, Bill Frisell ou encore Matt Ward.

Laura Veirs – Found Light Deux ans plus tard, désormais remise de cette séparation d’avec celui qu’il l’avait accompagnée dans sa vie et sa musique durant tant d’années, Laura Veirs a dû revoir complètement sa manière de travailler, retrouvant ainsi une indépendance artistique qu’elle n’avait jamais connue auparavant.

Pour ce nouvel album, elle a recruté Shahzad Ismaily, un producteur et multi-instrumentiste d’origine pakistanaise qui a notamment travaillé avec Marc Ribot, Laurie Anderson, Lou Reed, Will Oldham. Et on peut dire que le résultat de cette collaboration est pour le moins miraculeux. Plus réussi encore que le précédent, Found Light est un disque à la hauteur de Carbon glacier, qui reste à ce jour LA référence dans la discographie de Laura Veirs.

Il ressort de cet ensemble à la fois harmonieux et varié, une forme de douceur, d’intimité et de poésie entremêlées. L’autrice compositrice et chanteuse, toujours basée à Portland dans l’Oregon, évoque à travers ses nouvelles chansons, les débuts de sa nouvelle vie, des choses très intimes comme la mise en gage de son alliance, ou encore une vie sexuelle retrouvée. Des chansons pour la plupart magnifiques, bénéficiant d’arrangements qui forcément sonnent différemment de ce qu’elle a pu faire par le passé. Et à ce titre l’apport de Shahzad Ismaily à la co-production est tout à fait remarquable.

Found Light est disque baigné dans une douce lumière, qui rappellera par moment l’univers de Suzanne Vega, dans lequel on se laisse porter par la voix toujours aussi pure et juvénile de Laura Veirs, et aussi par des mélodies folk (Autumn Song, Ring Song…), rock (Seaside Haiku, Winter Windows), pop (New Arms), électro (Eucalyptus), avec des influences indiennes (Naked Hymn) ou même néo-classique (Komorebi ). C’est parfait.

Benoit RICHARD

Laura Veirs – Found Light
label : Bella Union
Date de sortie : 8 juillet 2022

https://open.spotify.com/album/6COdA2ACTzRPOmNwFEwRNX?si=-Dyra_oIQUyG0MJ6druRhA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.