Le gros lot, de Nikola Witko

Le gros lot c’est ce qu’a touché Willy en mettant la main sur une pièce porte-bonheur qui fait mouche à  chaque fois que se présente un jeu avec grattage ou tirage au sort. Résultat, Willy croule sous les cadeaux, s’empiffre plus que de raison, fait la fête sans arrêt et délaisse un peu sa poulette Violette qui finit par le laisser tomber, du coup Willy s’embarque sur une drôle de croisière en bateau qui va le conduire dans une folle aventure »et nous avec !
Si Willy a touché le gros lot nous on a touché une sacrée BD, qui ne pourra laisser indifférent celui qui la lira. Car si le début se révèle plutôt normal, l’histoire prend vite une tournure singulière et se met à  partir en free-style, nous emportant avec les plus délirants les uns que les autres, à  commencer par Willy et sa fameuse souris qui le suit partout.
Follement absurde et doté d’une humour ravageur pour qui saura s’y laisser prendre, le récit semble avancer à  100 à  l’heure et ne nous laisse jamais le moindre répit. Plus on avance et plus on va de surprise en surprise.
Au final, Le gros lot s’avère très plaisant à  lire, même si par moment on ne sait plus trop bien où on va ! Quoi qu’il en soit, Nikola Witko a accouché d’une BD pas ordinaire, décalée et totale foutraque que l’on ne pourra que recommander à  ceux qui veulent mettre un peu de folie dans leurs lectures.
[3.5]
Benoît Richard

Carabas – 80p, 16.95€¬
Date de parution : juin 2007

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *