3 déclinaisons, de Pierre Maurel

maurel.jpgAprès »Buck » (6 Pieds sous terre 2005) et »Michel » (l’employé du Moi, 2006) Pierre Maurel, dans »3 déclinaisons » continue d’ausculter ses semblables et la société contemporaine à  travers le portait de gens ordinaires au quotidien, entre errance, solitude et précarité dans le travail.
Ici il met en scène trois situations, trois parcours, trois combats…

Lui, d’abord, seul et en proie à  des troubles psychologiques, il se fait radier des listes de l’ANPE et songe à  tout quitter pour partir »elle ensuite, jeune femme qui vit chez sa mère et qui occupe un CDD dans un librairie où elle est exploitée jusqu’au jour où elle fait la connaissance d’un jeune homme qui fait partie d’une association chargée de défendre les droits des employés »et enfin il y a eux, petit couple sans historie, lui fait des stages ANPE, elle travaille dur à  la librairie, mais à  côté de ça, ils aménagent un van, histoire de se donner un peu d’air et pourquoi pas de partir »définitivement ?

« 3 déclinaisons » c’est 3 histoires qui se répondent et qui parlent de précarité, de vie sans garantie du lendemain avec à  chaque fois l’idée, au fond de tout larguer, de dire merde à  la morosité ambiante et de foutre le camp de la ville et du petit train-train.
Avec ses bande dessinées réalistes, en prise directe avec son temps, témoignage de notre époque, Pierre Maurel, à  défaut d’être très optimiste, a le mérite de présenter une réalité, sans détour, et de poser les questions, d’interroger à  travers son récit quant au devenir et à  la place dans notre société capitaliste de ceux qui en on marre de subir et aspirent à  autre chose que de vivre dans l’incertitude et le provisoire qui dure.

Benoît Richard

4.gif

3 déclinaisons
Scénario & Dessin : Pierre Maurel
Éditeur : L’employé du moi
Collection Sous-marin
Format 17×24 cm
72 pages N&B – 12,90€¬
Parution : mai 2008

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *