Baal, de Ludovic Lambour

baal.jpgAu départ, un homme dont on ne sait pas grand-chose, découvre que sa soeur récemment décédée avait un fils dont il doit s’occuper. Mais très vite ce fils disparait mystérieusement. Son oncle part alors à  sa recherche. Parallèlement un soldat nommé Matt rentre des Etats-Unis après une expérience traumatisante en Irak. Deux destins, deux histoires qui vont finir par se rencontrer »

Inconnu jusqu’alors et fraichement diplômé des arts déco de Strasbourg, Ludovic Lambour démarque avec un livre fleuve de 216 pages extrêmement dense dans lequel ce jeune auteur nous livre un récit sombre dans lequel se mélange récit de guerre, polar, fantastique, ésotérisme dans un cheminement un peu complexe par moment et dans lequel on a un peu tendance à  se perdre.
A vouloir aborder trop de thèmes (enquête, religion, guerre en Irak, pédophilie, sectes ») Ludovic Lambour donne l’impression de laisser filer son sujet
Résultat, même si tout ça se lit sans trop de mal, on reste toujours un peu en dehors du livre où il manque le petit quelque chose au quel se raccrocher pour être vraiment dedans.

Côté dessin, on appréciera le style de l’auteur, assez personnel, même si très noir qui devrait donner toutes sa mesure dans le futur avec des livres peut-être tout aussi ambitieux mais un peu plus dépouillés.

Benoît Richard

3.gif

Baal (one shot)
Scénario & dessin : Ludovic Lambour
Editeur : casterman/coll. KSTR
192 pages couleurs – 18 euros
Parution : septembre 2008

Envie de partager :

One thought on “Baal, de Ludovic Lambour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *