5+5 = Ignatus

igantus_5.jpgEncore jeune mais déjà  vieux routier de la chanson Française, Igantus remercie le hasard dans son quatrième album il porte une fois encore son regard caustique et amusé sur le monde, et surtout le sien, à  travers des chansons qui rappellent d’autres amoureux de la langue vache que sont Serge Gainsbourg ou Boris Vian »A travers son 5+5 on découvre que le garçon avant tout un amateur de pop anglo-saxonne, mais pas seulement !

avril 2009

5 disques du moment :

25251.jpg

Piers Faccini : « two grains of sand »
Le son des guitares, la voix, les ambiances, les mélodies…
Tout se joue à  rien et sombre dans l’éternel (!!!).

Babx : « Cristal Ballroom »
Il a un ton. Il a donc de la personnalité.
Il joue du piano sans être ridicule. Il est donc pas con.
Il veut mourir au Japon.
C.’est une forme de snobisme dérisoire, mais je lui pardonne, car c’est de l’humour (pourtant, je déteste ça) (l’humour).

Alela Diane : « To be still »
Elle ne chante pas. C.’est autre chose.
De la pâte brisée sur des fruits. Un peu comme un crumble.

Sophie-Meryem Rockwell : « et la chute… »
Encore un disque qui me touche par sa fragilité.
Des chansons bancales qui flottent sur un fil, on pense qu’elles vont tomber, et puis non, elles passent de l’autre côté du précipice et c’est magique.

Ludo Pin – s/t
Bon, là , je fais de la pub intéressée.
Nos routes se sont croisées quelques temps, il y a même quelques traces de moi sur son album. Mais surtout, j’aime beaucoup ce qu’il fait.

5 disques pour toujours :

cover_451917352008.jpg

Talk Talk : « Laughing Stock »
Le mariage improbable de la pop et de l’improvisation.
l’album que je ne ferais jamais.
Sniff sniff.
Pas de quoi rire.

DJ Shadow : « Endtroducing »

l’album qui m’a fait basculer du monde de la chanson et de la pop à  celui des musiques électroniques. Grâce (à  cause ?) de cet album, je suis entré en boucle dans la boucle et j’ai la tête qui n’arrête pas de tourner.

The Rolling Stones : « Exile on Main Street »
Le disque que j’ai le plus écouté. C.’était l’époque ou j’en avait peu, et comme je n’avais pas le droit d’acheter les disques des Beatles (chasse gardée du grand frère), je me suis rabattu sur les Stones et bon dieu, je ne l’ai pas regretté !

Radiohead : « OK Computer »
J.’aime les disques qui cassent les murs.
Radiohead est le plus grand groupe du monde. Incomparable.
Radiohead a pris les meilleurs ingrédients du rock et de l’electro, ils ont cuisiné ça à  leur sauce : 4 étoiles.

Beach Boys : « Pet sounds »
Classique des classiques.
Inépuisable.
La découverte de cet album est pour toute personne avec quelque chose entre les orteils un grand moment de la vie.
Et ne me demandez pas pourquoi les orteils.

> La chronique de l’album

Envie de partager :
Publié Dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *