Sophie Hunger – Monday’s ghost

sophiehunger.jpgRésumer Sophie Hunger comme  » la petite Suisse dernière d’une fratrie composée de PJ Harvey et Jeff Buckley  » serait juste, mais insuffisant. Car à  tout juste 25 ans, avec déjà  un premier album plébiscité par ceux qui ont eu la chance de l’entendre (Sketches of the sea ), la miss se fait franchement remarquer sur cet opus d’une maturité intrigante.

Dès l’écoute des trois premiers morceaux, doux et/ou frondeurs, la voix s’impose, brebis égarée de la masse de voix ultra-classiques, et affiche une singularité, tantôt cajolante tantôt furieuse, qui la place logiquement aux côtés de Polly Jean évoquée plus haut. Le monde de la presse musicale la compare volontiers au chanteur-crooner noyé de Grace, mais elle me rappelle surtout la grande soeur des albums mid-tempo, où la rockeuse se laisse aller à  des ballades mélancoliques inspirées : les deux premiers titres impeccables (Shape et Round and round) pourraient figurer sans peine sur Is this desire ? .

Surtout, Monday.’s Ghost, tellement maîtrisé qu’il en deviendrait presque suspect, épate de la part d’une jeune demoiselle qui avoue dans ses entretiens qu’elle a une culture musicale pauvre. Un peu de jazz chez ses parents, des concerts locaux de groupes obscurs reprenant Cash et Hank Williams où elle montait parfois sur scène, et la découverte très tardive de Dylan et du folk féminin. Petits bagages pour un pourtant immense voyage au pays de la soul helvète, du blues-rock alpestre très classieux et envoûtant.

Sur la longueur, les faiblesses commencent à  pointer leur museau (House of Gods et the Boat is Full) sont un peu insipides, mais la fin retrouve l’éclat du début avec une chanson en suisse allemand très émouvante (Walzer für Niemand) et une Protest Song superbe, entièrement portée par sa voix tortueuse et torturée sur laquelle s’égrènent de doux accords de guitare sèche et quelques cuivres lointains. Frissons garantis pour un album étonnant, à  écouter toutes affaires cessantes.

4_5.gif

Jean-François Lahorgue

Tracklist :
1. Shape
2. Round And Round
3. The Tourist
4. Birth-Day
5. Monday’s Ghost
6. House Of Gods
7. Teenage Spirit
8. The Boat Is Full
9. Rise And Fall
10. Walzer Für Niemand
11. Beauty Above All
12. A Protest Song
13. Drainpipes

Label/Editeur : Two Gentlemen / Universal Music.
Date de sortie: février 2009

Plus :
le site Myspace de Sophie Hunger
Les vidéos via Google

Envie de partager :

One thought on “Sophie Hunger – Monday’s ghost

  1. Merci de m’avoir fait découvrir. J’aime beaucoup: c’est frais, c’est léger … et très agréable à écouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *