Cecil et Jordan à  New York, de Gabrielle Bell

cecil_home.jpgcecil.jpgNouvelle venue dans la collection Outsider de chez Delcourt, Gabrielle Bell débarque en France après un court passage aux éditions de l’an 2 avec une collection d’histoires courtes, toutes plus ou moins liées entre elles où il est question, comme chez de nombreux auteurs de issus de la scène alternative américaine (Tomine, etc..), de problèmes de communication, de mal-être, de relations familiales et de solitude.

Ce qui frappe en premier lieu dans ce joli recueil composé de onze histoires, c’est d’abord la diversité graphique présente tout au long du livre. De la bichromie à  la l’aquarelle en passant pas le noir et blanc tremblotant, Gabrielle Bell s’essaie à  diverses formes de dessin, dans des styles très variés, et ce qui pouvait paraître un peu déroutant au départ devient au final presque »une marque de fabrique » et »un procédé » qui ne nuit aucunement à  la lecture et au rythme de la narration et qui apporte uen vraie originalité au recueil.

A la différence de ses contemporains, Gabrielle Bell n’hésite pas à  agrémenter ses récits inspirés par son entourage et sa vie personnelle, d’une dimension fantastique ou onirique, voire carrément absurde par moment, apportant ainsi un peu de légèreté dans des sujets au départ assez plombants.
Et même si toutes les histoires ne sont pas forcément de qualité identique, on saluera le travail très personnel de cette jeune auteure qu’on espère retrouver très vite.

3.gif

Benoît Richard

Cecil et Jordan à  New York
scénario & dessin : Gabrielle Bell
Editeur : Delcourt/Coll. Outsider
128 pages – 17,50€¬
Parution : 3 mars 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *