Incognito t.1 : Projet Overkill, de Ed Brubaker et Sean Phillips

incognito1.jpgZack Overkill était un super criminel, puissant, amoral, sans pitié et à  qui rien en semblait résister. Pourtant il décide de raccrocher. Et en échange d’une nouvelle identité, d’une nouvelle vie, il accepte de balancer ses vieux complices. Désormais sous le contrôle d’un agent de probation et relégué à  des tâches administratives dans un bureau, Zack s’ennuie ferme. Pour pimenter un peu son quotidien, il s’offre quelques escapades nocturnes, car ayant retrouvé par hasard ses supers pouvoirs d’antan, le voilà  qu’il se met carrément à  faire le bien »et c’est là  que les ennuis commencent pour lui.

On attendait énormément du duo Ed Brubaker / Sean Phillips, a qui l’on doit une des plus fameuses séries actuelles »Criminal » (4 volumes parus).
Si le début est extrêmement prometteur avec, au centre, le thème du »super héros looser déchu de ses pouvoirs et qui retrouve peu à  peu ses activités » rendant la première partie du livre plutôt captivante avec notamment une bonne dose d’humour et de sensualité, la seconde partie déçoit un peu et peine à  captiver jusqu’au bout. Même si les informations sont distillées au compte-goutte, même si les principaux ingrédients sont au rendez-vous, l’histoire manque cruellement de piquant et d’originalité et nous laisse au final une impression mitigée, celle d’une bande dessinée bien maîtrisée (scénario et dessin) mais qui ne renouvelle en rien le genre. Dommage.

3.gif

Incognito t.1 : Projet Overkill
Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Sean Phillips
editeur : Delcourt
Collection : Contrebande
160 pages couleurs – 14.95€¬
Parution : avril 2010

Envie de partager :

2 thoughts on “Incognito t.1 : Projet Overkill, de Ed Brubaker et Sean Phillips

  1. « Un nageant de probation ». Franchement, d’où vous improvisez-vous critique alors que vous savez à peine écrire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *