Dans mon open space tome 3, de James

Troisième volet de cette série qui se situe dans le monde de l’entreprise et dont ne se lasse décidément pas ! Car,  le rythme ne faiblit pas, les gags sont toujours plus désopilants les uns que les autres à  se demander si un jour la télé ne va pas s’intéresser à  cette série qui raconte la vie au bureau dans entreprise de production et de commercialisation de lingerie fine.
Pas de changement particulier dans ce tome 3, les personnages désormais bien identifiés évoluent au gré des humeurs de leur patron partagés entre la peur, la paranoîa et la méfiance. Mais que la crise fait rage et la grippe A menace un peu plus l’équilibre précaire de ce petit monde. Vont-ils tenir ?
Premier constat, James réussit parfaitement à  rebondir sur l’actualité et même plusieurs mois après, (ses chroniques sont publiés dans l’hebdomadaire Challenges), les gags font toujours mouche. Parfait observateur des comportements humains, il enchaine les gags les uns derrière les autres avec des chutes la plupart du temps très réussies qui font que l’on dévore ce tome trois d’une traite, comme on avait pu le faire déjà  avec deux précédents volumes.
Cruel, désopilant, cette série n’est pas seulement caricature douce mais acerbe du monde de l’entreprise, c’est aussi un portrait de notre société actuelle, où chacun pourra y reconnaitre tel ou tel trait de caractère, des dominants aux dominés, ou on laisse peu de place à  l’humain au détriment de la machine productiviste.

3_5.gif

Benoit Richard

Dans mon open space tome 3 spéculations et sentiments
Scénario & Dessin : James
Editions Dargaud/Poisson pilote
48 pages couleurs – 10,90€¬
Parution : août 2010

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *