Ladyhawke – Anxiety

Comme plein de gens je me suis laisser happer par le premier album de Ladyhawke. Le mélange entre la pop 80 et l électronique orientée dancefloor faisait mouche derrière une plastique pour le moins amène.

Le second album de la Néo-Zélandaise fait à  peu près feu du même bois, sauf qu’elle tente de substituer une décennie à  l’autre. C’est, dès lors, du côté des girls bands en majorité britannique que Ladyhawke puise les références soniques de sa nouvelle livraison: il y a du Lush, du Breeders, du Echobelly, du Sleeper et du Elastica dans la gibecière musicale de Pip Brown, pour tenter à  nouveau le holdup de nos oreilles.

Un marquage tenté cette fois dans un mélange de rock et de Dancefloor dont le single blue eyes est sans doute un des exemples les plus réussis de l’album.

Mais, est-ce la faute d’un effet de surprise désormais éventé ou à  des mélodies carrément moins solides, cette nouvelle production me convient fichtrement moins que le premier essai. Pas une mélodie qui se révèle immédiatement, pas un titre que j’aie réellement envie de réécouter.

Le constat est sans appel:, Ladyhawke est moins ma tasse de thé quand elle convoque ma jeunesse britpop que lorsqu’elle jouait de mes penchants synthétiques eighties.

Bien produit, bien fait, Anxiety prouve que ni l’emballage ni la production aux petits oignons ne sont la clé d’un album réussi. Dommage.

Denis Verloes

Tracklist

Label: Barclay / Universal
Date de sortie: 28 mai 2012

Plus+
Le site officiel
La page facebook
Le compte twitter
La critique de Ladyhawke
La vidéo de Blue Eyes

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *