5+5 = Joseph d’Anvers

Joseph d'Anvers

En 2015, Joseph d’Anvers signe avec impeccable Les Matins Blancs sa quatrième réalisation et prouve, si besoin était, qu’il  fait plus que jamais partie des chanteurs les plus intéressants de sa génération quand il s’agit de mêler influences pop et chanson française.

avril 2015

Joseph d’Anvers : 5 disques du moment

Dominique A - Eleor

Dominique AEleor
Son plus bel album depuis Auguri, et parce que c’est le parrain, le grand frère montrant désormais la voie.

Fat White FamilyChampagne Holocaust
Un groupe londonien crasseux et douteux comme j’aime. A voir en live.

The Rodeo – La musica del diavolo
Une artiste française passionnante à la voix unique.

Soko – My Dreams Dictate my Reality
Rien que pour le morceau Comme in Peace, aux échos de Beach House, un de mes groupes cultes (Bloom aurait d’ailleurs pu aisément figurer dans mes 5 albums pour toujours…). L’album est inégal, mais il y a quelques fulgurances qui me touchent vraiment.

Royal Blood – Royal Blood
Découverts en live. Une énorme claque. L’album est un peu plus propre et calme, mais j’aime le concept basse/batterie. Le chanteur joue et chante incroyablement bien, tout en ressemblant (vaguement) à Chris Isaak. Chapeau. A voir en live aussi, donc.

Joseph d’Anvers : 5 disques pour toujours

Pixies - Dollitle

Pixies – Dollitle

Mon disque culte, celui qui m’a donné envie de faire du rock.

Chet Baker – Chet
La classe à l’état pur.

Radiohead – OK Computer
Pour la révolution qu’il a apporté dans le rock, qui ne sera plus jamais pareil après.

Miossec – Boire
Parce qu’il est sorti l’année où j’ai commencé la guitare et l’écriture de chansons, et que forcément, ça marque.

Gorillaz – Demon Days
Parce qu’il réunit tout ce(ux) que j’aime.

Envie de partager :