Patience – Daniel Clowes

Avec cette histoire d’amour tournant à la sauce SF, l’auteur culte de la BD américaine Daniel Clowes signe après 5 ans d’absence un retour fracassant.

patience-de-daniel-clowes

Il aura fallu attendre plus de cinq ans ce nouveau livre de Daniel Clowes, auteur majeur de la BD américaine de ces 20 dernières années. Mais que l’on se rassure, derrière ce titre quelque peu ironique, Patience se présente déjà de par sa taille (près de 200 pages) et son programme annoncé (“a sci-fi love story”) comme une de ses oeuvres les plus dense et consistante. Pour le dire plus clairement : Daniel Clowes n’a pas chômé depuis ces cinq dernières années.

Patience - Daniel Clowes - CorneliusPatience est le nom de cette jeune femme filant le parfait amour avec l’homme dont elle attend le premier enfant, celle-ci se retrouvera étrangement assassinée dans le salon de leur appartement. La patience est également ce qu’il faudra à notre héros, un trentenaire un peu paumé comme l’auteur sait parfaitement dépeindre, pour mener son enquête. On ne dévoilera évidemment rien de ce qui constitue la trame si ce n’est que Daniel Clowes a choisi d’avoir ici recours à la science-fiction pour injecter de nouvelles formes à ses structures narratives souvent biscornues. Voilà peut-être pour l’américain une manière de contrer la limpidité de cette nouvelle histoire quand ses précédentes œuvres avaient pour la plupart des formes éclatées: les trois actes quasi indépendantes de David Boring, le choral Ice Heaven ou encore Wilson et sa série de strips. S’il y a ainsi dans Patience des ellipses inattendues ou des ruptures temporelles brusques, celles-ci sont justifiées voire guidées par l’histoire elle-même. Une histoire SF qui fera un petit détour par le futur via des visions rétro-futuristes au kitsch assumé, hommage aux anciens comics des années 50 qui ont nourrit la jeunesse de l’américain.

Mais au delà de quelques écarts graphiques, le genre SF sert avant tout à l’auteur d’outil afin d’aborder sous un angle nouveau quelques thèmes universels tels l’amour le vrai, le poids du temps qui passe ou encore la paternité au détour d’une page assez bouleversante, et de les traiter intelligemment. Si l’on pouvait parfois reprocher à Daniel Clowes une certaine froideur d’entomologiste quant à sa façon de disséquer la middle class américaine, Patience, comme son précédent ouvrage (l’excellent Mister Wonderful), présente une empathie nouvelle pour ses personnages principaux, et une croyance presque aveugle envers les sentiments que l’on ne lui connaissait pas forcément. Et c’est en cela la grande force de Patience, oeuvre aussi belle que tourmentée: décrire un monde où tout se désintègre mais où les coeurs demeurent indemnes.

Romain Diaz

Patience
Dessin et scénario de Daniel Clowes
Editeur: Cornélius (collection Solange)
Traduction: Eric Moreau
192 pages – 30,50€
Parution: 1er octobre 2016

Patience – Daniel Clowes – extrait :

Patience - Daniel Clowes - Cornelius

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *