Vice Principals saison 1 : Kenny Powers au lycée

Depuis la fin de Kenny Powers, on attendait de savoir comment allait rebondir Danny McBride. Il nous revient dans la peau d’un directeur adjoint de lycée bête et méchant qui va tout faire pour mettre dehors sa supérieure dont il convoie le poste. Et ça va saigner !

Vice Principals - saison 1 photo

Après le cultissime « Kenny Powers » (en V.O. « Eastbound & Down »), il paraissant bien compliqué pour le duo Jody Hill et Danny McBride de faire aussi bien que ces 4 saisons hilarantes racontant la vie d’un beauf de première classe, accessoirement, ancienne gloire du base-ball américain.

L’histoire ici met en scène Neal Gamby et Lee Russell, deux proviseurs adjoints d’un lycée qui, après avoir vu leur ancien directeur (Bill Murray) partir à la retraite, pensent pouvoir convoiter le poste qui leur revient de droit. Mais ô rage ô désespoir, l’Inspecteur d’Académie décide de nommer Belinda Brown sur le poste, une femme noire, grosse et divorcée, que les deux hommes prennent vite en grippe. Ennemis d’avant, Neal et Lee vont devenir associés pour le meilleur et surtout pour le pire afin de pousser la directrice vers la sortie.

Vice Principals - saison 1 affichePas aussi surprenante et réussie que ne l’était Eastbound & Down, Vice Principals est malgré tout une jolie réussite et reste dans le haut du panier en matière d’humour trash. Si le monde de l’enseignement a remplacé celui du baseball, on retrouve tout ce qui fait la force et le sel de l’humour vache de Danny McBride. Une fois encore, il campe un homme a l’égo surdimensionné, beauf, sexiste, arrogant, mais qui au fond a bon cœur. La différence, ici, c’est qu’il a une moustache à la con et qu’il est associé à un type de la même espèce que lui… mais en pire ! Une sorte de psychopathe pervers assez inquiétant joué admirablement par l’acteur Walton Goggins vu notamment Les Huit Salopards.

Durant les 8 épisodes, on suit donc ces deux cinglés dans leur quête de pouvoir absolu, confrontés par ailleurs à des soucis familiaux, imaginant les pires saloperies pour rendre folle la directrice. Coups plus que tordus, destruction de maison, fausses rumeurs, tout est bon pour nuire à leur directrice pourtant coriace.
Entre humour potache, et bons sentiments, la série trouve le juste équilibre, ne se résumant pas à une succession de gags et faisant évoluer au fil des épisodes ses personnes, par petites touches, laissant apparaitre par moment les failles des uns et des autres et même une once d’humanité dans cet univers de connerie et de méchanceté.

Réussite, donc, encore une fois pour Danny McBride qui, sans changer grand chose à son personnage, parvient globalement à retrouver ce qui faisait la qualité de son précédent show.

Benoit RICHARD

Vice Principals – saison 1
Série créée par Danny McBride et Jody Hill
Avec Danny McBride, Walton Goggins, Georgia King, Busy Philipps, Shea Whigham…
9 épisodes de 22 Minutes
Première diffusion US sur HBO en juillet 2016

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *