La Nuit du second tour – Éric Pessan

Et vous, que feriez-vous si le pire arrivait au soir du second tour des prochaines élections présidentielles ? Comme David, erreriez-vous dans les rues dévastées par le peuple révolté ? Ou comme Mina embarqueriez-vous sur un cargo pour ne pas assister à cette déchéance de la nation ?

David et Mina. David parfois lâche. Surtout très influençable. Qui ne dit pas non à son patron. Qui dit pardon quand on le bouscule dans la rue. Mina qui ne peut plus. Qui n’en peut plus de faire semblant. De rire. de sourire. Qui n’en peut plus du climat délétère. Qui n’en peut plus de regarder ses parents se déchirer. Qui n’en peut plus de cette société anxiogène. David n’a pas vu que Mina allait mal. Trop autocentré ? Trop pris par le tourbillon de la vie moderne ? Métro-boulot-dodo. Alors Mina n’a pas d’autre choix que de le quitter. Parce que la plus immense des solitudes, c’est l’être aimé qui ne voit pas votre détresse.

Mais ces deux-là sont liés bien plus qu’ils ne l’avaient imaginé. La preuve ? Quand le pays est à feu et à sang après la victoire aux élections présidentielles d’un parti politique aux idées nauséabondes, David pense à Mina. Mina pense à David.

Mina a préféré fuir. Pour ne pas assister à cette débâcle annoncée, elle a embarqué sur un cargo, direction les Antilles. Entourée de marins au long cours, elle trouve une fraternité nouvelle auprès de ces hommes qui la regardent parfois avec un peu de désir. Quand son homme à elle ne la voyait plus. Triste routine.

David erre dans une ville dévastée. Les Français se sont enfin réveillés mais n’est-ce pas déjà trop tard ? Les politiques extrémistes ont mis dos à dos les Français. La lutte des classes ne fait que commencer. Les laissés-pour-compte regardent leurs concitoyens avec défiance… Qui a voté pour EUX ? Qui a voté contre ? Qui sont les traîtres ? Ils sont partout. À chaque coin de rue, cet homme qui vous ressemble aurait pu mettre CE bulletin dans l’urne ?

Éric Pessan – citoyen engagé et artiste révolté – livre un roman d’une grande intensité. Une tragédie sociale. Une histoire d’amour et de fraternité. C’est beau et triste. Surtout, c’est vivifiant. L’auteur nous donne la force et le courage, à travers ses mots, de croire à un monde plus humaniste. Les échéances prochaines ne sont pas une fatalité. Il est encore temps de crier notre révolte. De nous engager. De faire en sorte que tout ne soit pas joué d’avance. Pour cela, cessons d’être égoïste, de regarder notre petit nombril. Cessons d’être lâche et ne baissons pas les bras. Croyons à la possibilité d’une vie meilleure. D’une société réenchantée. Merci monsieur Pessan pour ce livre engagé ! Oui, ça sert aussi à cela la littérature… À éveiller les consciences assoupies.

Delphine Blanchard

La Nuit du second tour
Éric Pessan
Éditeur : Albin Michel
176 pages, 16 €
Parution :  4 janvier 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *