Shy Layers, le melody maker synthétique et mélancolique

Sous le nom de Shy Layers, l’Américain JD Walsh sort un deuxième album aux ambiances baléariques délicates. Lumineux et reposant.

Shy Layers
Photo Credit : Jaime Keiter

C’est le genre d’album qui fait du bien dès les premières mesures, avec ses sonorités chill mais pas trop, ses mélodies baléariques sans être kitsch, ses rythmes doux et ses synthés sortis d’un autre temps… un son qui pourra rappeler notamment celui du récent Come To Canada You Will Like It de Project Pablo.

Shy Layers Midnight MarkerMidnight Marker de JD Walsh alias Shy Layers, est un album au groove délicat, déployant des ambiances lumineuses qui empruntent autant à l’éthio-jazz qu’à Kraftwerk, de par l’utilisation de vocoders, autant à Arthur Russell qu’à la pop des Beach Boys, le tout passé dans une machine à masser délicatement le dos.

Shy Layers met en lumière ce que la musique oublie souvent ces derniers temps, des ondes positives détachées de notre époque, histoire de faire un break avec la dureté de notre espace quotidien.

Alternant titres instrumentaux et chantés, Midnight Marker allie merveilleusement sonorités organiques et électroniques, les faisant cohabiter dans un même champ d’action, où chaque élément trouve son sens et sa place, chaque instrument déployant une source de rythmes aux allures de mélodies astrales. Un opus cotonneux  et baigné de douceur envoûtante, aux vertus jubilatoires. Magique.

Roland Torres

Shy Layers – Midnight Marker
Label : Beats In Space
Date de sortie : 25 mai 2018

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des