Congo 1905, Le rapport Brazza : premier secret d’Etat de la Françafrique

Voici une passionnante bande dessinée révélant le contenu d’un rapport disparu qui met en lumière les horreurs commises au Congo au début du XXe siècle par des colons français.

Congo 1905 Le rapport Brazza planche

Au début du XXe siècle, les puissances européennes ont toutes leurs colonies en Afrique et aillerus, d’où ils tirent le maximum de ressources, parfois au profit de grandes entreprises privées. En 1903, quelque part au nord de Bangui, un homme est massacré par le commis des affaires indigènes Fernand Gaud sur ordre de l’administrateur des colonies Georges Toqué. Deux ans plus tard, l’affaire est révélée par la presse et fait grand bruit dans l’opinion publique et surtout chez les députés. Le gouvernement de la IIIe République cède alors sous la pression et décide d’envoyer une mission d’enquête au Congo. Elle sera confiée à un explorateur réputé pour son honnêteté et son humaniste : Pierre Savorgnan de Brazza, fondateur de Brazzaville,  surnommé « l’ami des Noirs », et reposant depuis 2006 à Brazzaville dans un mémorial portant son nom.

Congo 1905 Le rapport BrazzaSon rapport accablant, notamment sur la maltraitance dont étaient victimes les populations locales, sera enterré et il faudra attendre plus de 110 ans pour qu’il soit redécouvert à travers cette incroyable et passionnante bande dessinée sous l’impulsion de Tristan Thil (réalisateur de films documentaire) et des éditions Futuropolis.

Véritable « BD enquête », Congo 1905 raconte avec une grande précison l’enquête de Brazza et son équipe menée pendant quatre mois au Gabon et au Congo français. On y découvre comment les français réduisaient les Africains à l’état d’esclaves, traités pire que des bêtes, dans une logique d’exploitation capitaliste et inhumaine.
Au dessin, Vincent Bailly, passionné de récits historiques et comme toujours nourri de diverses documentations, rend particulièrement bien palpable la barbarie des hommes et l’ambiance poisseuse qui pouvaient régner dans ces régions à cette époque.

Un témoignage à charge, évidemment, et sans détour, pour les deux auteurs face à la monstruosité qu’à constitué la colonisation et notamment les horreurs quelle a pu entraîner : Viols, pillages, etc… mais un témoignage nécessaire pour se souvenir des heures sombres de l’Historie de France avec des faits qui se sont déroulés il y a un peu plus de 120 ans.

Benoit RICHARD

Congo 1905, Le rapport Brazza
Scénario : Tristan Thill
Dessin : Vincent Bailly
Editeur Futuroplis
136 pages couleurs – 20€
Parution 7 juin 2018

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des