histoire

Mai 68 : sous les pavés, la guerre ?

Et si Mai 68 avait vraiment mal tourné ? Et si la révolte avait débouché sur la destruction de Paris ? Une hypothèse qui a stimulé l’imagination des auteurs dans deux uchronies étonnantes… à défaut d’être crédibles.

Pentagon Papers – Steven Spielberg

Dans un film aux formes très classiques, Spielberg évoque les premiers lanceurs d’alerte et propose une réflexion sur le pouvoir d’une presse mise à mal mais toujours protégée par le premier amendement.

Le chien de Dieu – Jean Dufaux et Jacques Terpant

Jean Dufaux et Jacques Terpant évoquent dans une BD très soignée les derniers mois de la vie de Céline, en 1960 à Meudon, avec le souvenir de ses premiers amours, de ses débuts en littérature et bien sûr de la guerre…

L’ordre du jour – Eric Vuillard

Le prix Goncourt 2017, légèrement polémique de par sa nature, décortique la montée du nazisme à coups de rancoeurs privés et de petites lâchetés de pouvoir. Un récit historique court, fort, mais suffisant pour une telle consécration ?

Au nom du pire – Pierre Charras

Durant une campagne électorale, le Maire d’une petite ville décide de dire la vérité sur son passé trouble. Une plongée dans les années de l’après-guerre, un texte sur la culpabilité, le pardon et surtout la vérité.

Dunkerque – Christopher Nolan

Un nouveau film en demi-teinte pour Christopher Nolan, où les éléments techniques s’y meuvent avec brio, rendant au spectacle ses lettres de noblesse, au détriment de l’implication du spectateur.