En apesanteur avec Corey Fuller et son album « Break »

Le musicien Corey Fuller basé à Tokyo, collaborateur notamment de Ryuichi Sakamoto, est de retour avec un album ambient à la fois atmosphérique et mélancolique. Superbe.

Corey Fuller
Credit Photo : Samuel Fuller

Moitié de Illhua aux cotés de Tomoyoshi DateCorey Fuller est un artiste qui sait multiplier les expériences au gré de ses nombreuses collaborations, de Ryuichi Sakamoto en passant Taylor Deupree (qui a sublimement masterisé l’album), Stephan MathieuMarcus FischerChihei Hatakeyama et bien d’autres encore.

Corey Fuller - BreakAvec Break il s’impose en maitre de cérémonie de l’intériorité, parcourant chaque pore de notre peau pour y déposer un large éventail de sensations à la délicatesse funambule.

Les strates se croisent et s’imbriquent pour élaborer des paysages sonores gorgés de lumières mélancoliques. Corey Fuller entraine nos sens dans un canevas de mélodies nuageuses à la densité flottante.

L’ensemble résonne comme un mantra ambient aux flux et reflux rêveurs, déployant leurs ondes hypnotiques sur des pianos aux rondeurs captivantes, laissant les notes étendre leur humanité sur des tapis de velours cousus de fil d’or. Un opus à la beauté aérienne et aux atmosphères subtiles, gorgées d’une spiritualité tourbillonnante. Sublime.

Roland Torres
label : 12k
Date de sortie : 1er février 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des