Shawn Lee, la sagesse du renard argenté

A l’occasion de la parution de Rides Again, le nouvel album de Shawn Lee, retour sur la carrière de cet incomparable musicien producteur, DJ et animateur radio américain installé depuis quelques années en Angleterre.

shauwn lee 2019

J’ai découvert Shawn Lee en 2006, sur un album de covers de Radiohead  particulièrement réussi qui s’intitule Exit Music,Songs with Radio Heads, que je recommande chaudement. Sa version funky et rythmée de No surprises m’avait littéralement scotché ! J’avais trouvé sa démarche audacieuse et son interprétation de ce titre que je connaissais par cœur m’avait permis d’en explorer une facette insoupçonnée et d’en faire une relecture inédite et totalement décalée. J’ai immédiatement cherché à en savoir plus sur cet artiste, que j’ai, à mon grand bonheur, découvert très prolixe.

Sa bio mentionnait des noms tels que Jeff Buckley, avec qui il avait collaboré, ce qui a fini de titiller mon intérêt.

Shawn Lee, qui se présente lui-même comme « Musician, Producer, DJ, Dad, Coffee pervert & a few other things » est un multi-instrumentaliste né aux States et résident londonien depuis des années. Il a enregistré et produit pléthore d’albums (une quarantaine au total), en binôme avec son acolyte de toujours Pierre Duplan, un ingénieur du son français, explorant quasi tous les styles de musique (même classique, sur l’excellent Hooked up classics, ou encore le Hip Hop Old School sur Golden Age Against The Machine, en 2014),  influant à chaque fois sa patte soul et funky. Il faut absolument écouter sa version du Boléro de Ravel, qui constitue à elle seule, un voyage intemporel !

Il a également composé et produit des soundtracks remarquables pour jeux vidéo (Bully en 2006 et Zombie Playground en 2013) et a été à l’initiative d’un projet ambitieux ; The Library Music Film, sorte d’épopée au cœur de la Library Music, au cours de laquelle, il part à la rencontre des pionniers du genre (sorti en DVD)

On ne compte plus les innombrables projets auxquels Shawn Lee a participé, en tant que producteur et musicien (Shawn Lee & The Ping Pong Orchestra, Am & Shawn Lee, Young Gun Silver Fox avec Andy Platts, The Electric Peanut Butter Company avec Adrian Quesada, Lord Newborn and theMagic Skull avec Money Mark et Tommy Guerrero , ses collaborations avec le mystérieux Clutchy Hopkins, The Superimposers, Bei Bei & Shawn Lee, etc… il s’est même payé le luxe de s’inventer des alias, tel que Bobby Valentine, sous lequel il a sorti un album de reprises savoureuses en 2012 (à écouter sur Bandcamp)

Shawn Lee - Rides AgainHyperactif et passionné, Shawn Lee anime depuis 2014 un show radiophonique de deux heures, diffusé un lundi sur deux sur Soho Radio, dans lequel il propose des nouveautés et des classiques de son choix. L’occasion de (re)découvrir ses groupes fétiches tels que Little Barrie, Monophonics, ou encore Chicano Batman, le tout dans la joie et la bonne humeur.

Shawn Lee
vient récemment de publier un album très personnel et intimiste intitulé Shawn Lee Rides Again sur lequel il renoue avec ses racines texanes. L’opus estampillé Country-soul, est paru le 8 novembre dernier via le label allemand Légère Recordings. Interrogé au sujet de cette parution, il précise que ce disque a connu une longue période de gestation puisque Wichita, le titre qui l’ouvre, a été écrit et enregistré en 2007 et que cet album sort à point nommé, à un moment important de sa vie, et constitue une sorte de pont passé/présent/Future. L’artiste déclare à propos de ce disque : “I’m really proud of this record and damn glad I finally finished it!”
En tant qu’auditeur passionné et assidu, on ne peut qu’espérer une chose : la poursuite d’une carrière toujours plus éclectique et foisonnante !

David Counil

Playlist Shawn Lee en 21 titres :

Shawn Lee – Rides Again
Légère recordings – 8 novembre 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des