[Netflix] The Last Dance : l’incroyable histoire des Chicago Bulls et de Michael Jordan

Dans les années 90, Michael Jordan domine le basket mondial avec les Chicago Bulls. Une équipe avec laquelle il remportera six titres de NBA. Un véritable exploit pour le basketteur numéro 1 à l’époque et une page d’histoire du sport racontée en 10 épisodes dans une série documentaire riche en émotions.

Chicago Bulls
Copyright Andy Hayt

Coproduit par ESPN (la chaîne Sport US numéro 1) et Netflix, ce documentaire a fait un véritable carton durant le confinement. Sasn doute parce que tous ceux qui ont suivi les exploits de Michael Jordan il y a un peu plus de 20 ans avaient envie de revivre cette aventure incroyable : celle du meilleur basketteur de tous les temps jouant dans la meilleure équipe de tous les temps, les Chicago Bulls.

the last dance afficheThe Last Dance
raconte la dernière année de cette équipe mythique, celle de la saison 97-98  conduite par un Michael Jordan toujours à fond et sûr de lui. Parallèlement, la série remonte le temps pour se souvenir des moments forts de la carrière de Jordan mais aussi pour évoquer son enfance, le rôle de son père, ses coéquipiers, le jeu, et toute la partie médias et business qui entouraient MJ.

Une série bourrée de nostalgie 90’s dans laquelle l’émotion, le suspenses et les souvenirs sont savamment distillés par le montage du documentariste Jason Hehir, qui a rassemblé une somme assez colossale d’images d’archives en plus des  témoignages des principaux basketteurs vedettes et journalistes de l’époque : Michael Jordan bien sûr, mais aussi Scottie Pippen, Dennis Rodman, Tony Kukoc, Ron Harper, Steve Kerr et quelques autres, sans oublier le Coach Phil Jackson… le tout boosté par une BO millésimée.

Cette série est une plongée au cœur de la vie du plus grand phénomène médiatico-sportifs du XXe siècle. Un phénomène qui dépasse largement le cadre du sport et qui s’inscrit dans la culture américaine toute entière, toujours fascinée par ce genre de modèle de réussite.
Combattant acharné sur le terrain, assoiffé et jamais rassasié de victoire, le basketteur des Chicago Bulls a incarné durant près de 15 ans un modèle de sportif d’un nouveau genre durant une époque qui ne connaissant pas encore les réseaux sociaux mais qui savait médiatiser à outrance ses stars via les chaines de télévision, dévoilant chaque jour toutes les secrets et les potins liés à la personnalité de MJ.
Un portrait assez nuancé d’un basketteur hors norme, coéquipier très dur, sans état d’âme, avant tout concentré sur son art et son business (sa marque et ses fameuses Air Jordan), avec également ses faiblesses (les jeux d’argent) ou son refus de tout engagement politique, comme en 1990 où il n’a pas voulu apporter son soutien à un sénateur noir de Caroline du Nord en 1990 face à un républicain ouvertement raciste.

Reste qu’à la fin de ces 10 épisodes, on sort à la fois ému et épaté par cette série documentaire où l’on a pu découvrir toutes les facettes de la personnalité d’un Michael Jordan qui a su associer des caractéristiques indispensables pour devenir l’un des plus grands sportifs de tous les temps : un physique hors norme, un QI basket monstrueux, un mental à toute épreuve et une capacité à gérer son image médiatique comme peu ont réussi à le faire durant leur carrière. Chapeau.

Benoit RICHARD

The Last Dance
Séroe Documentaire
Nationalité U.S.A.
10 épisodes de 50 minutes
Diffusée sur netflix à partir du 20 avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.